Le Venezuela

AD a marqué une fausse prise de contrôle du siège du parti par des policiers

Le secrétaire général de l'Action démocratique (AD), Bernabé Gutiérrez, a démenti lundi la prise du siège du parti politique par des policiers, comme ils voulaient promouvoir sur les réseaux sociaux ce week-end, des dirigeants de la droite vénézuélienne.

L'information diffusée par le biais d'un communiqué, le secrétaire général de l'auvent blanc, a indiqué que les forces de police ont répondu à l'appel des travailleurs qui se trouvaient au siège de Floride et d'El Paraíso à Caracas, c'était dû au fait qu'ils avaient été abandonnés. par l'ancienne administration sans nourriture, eau ou électricité.

«Nous avons eu un accès paisible aux installations avec les clés des deux bâtiments qui nous ont été données par des collègues qui y travaillent; dans le domaine de la sécurité et de l'entretien, ceux qui étaient désespérés car il y a plus d'un mois ils ont été abandonnés à leur sort, sans nourriture et sans services d'eau et d'électricité », indique le texte, cité dans un communiqué de l'organisation. politique.

Face à cette situation, il a maintenu; que la responsabilité de la direction actuelle de l'AD est de s'occuper des personnes qui travaillent au siège du parti d'opposition.

«Nous avons assumé notre responsabilité en tant que leurs représentants légitimes avec le soutien déterminé de collègues concernés qui ont vu ceux qui ont occupé ces postes partir pendant près d'un mois, emportant du matériel avec eux et laissant les installations dans des conditions précaires pour le développement de la activités partisanes », a-t-il souligné.

Il a affirmé que la directive se poursuivra avec la récupération des installations AD qui "sont dans la même situation d'abandon".

Le bureau actuel de l'AD a été nommé par la Cour suprême de justice (TSJ) en juin dernier, suite à la demande de mesure conservatoire présentée par des membres du parti politique.

Vous pourriez également aimer...