Le Brésil

Avec le crédit carbone personnel, nous serons récompensés pour ne pas polluer la planète – Jornal da USP

//jornal.usp.br/wp-content/uploads/2020/09/DATACRACIA_18-09-2020.mp3

Selon une étude publiée dans La nature, les émissions de carbone ont chuté de 17% la première semaine d'avril, lorsque les régions responsables de 89% des émissions mondiales de carbone se trouvaient sous une certaine distance sociale. Pour le Brésil, la baisse estimée par l'étude, jusqu'à la première semaine d'avril, atteint 25%. Dans la chronique de cette semaine, le professeur Luli Radfahrer commente les crédits carbone personnels. Selon la chroniqueuse, «l'idée est de marquer, à travers les technologies qui existent déjà (que ce soit votre utilisation d'une carte de crédit ou votre utilisation de smartphones), les émissions de carbone de chaque personne à subventionner ou taxer en conséquence». Le commerce du carbone vise à réduire les émissions de gaz polluants provenant de la mobilité. L'idée est déjà testée dans la ville de Lahti, en Finlande.

Concernant la surveillance accrue que ce projet pourrait apporter, le chroniqueur commente que, dans un premier temps, il n'y aurait pas d'augmentation, «car il n'utiliserait que des données déjà collectées aujourd'hui à des fins beaucoup moins nobles. Donc, en fait, c'est pour avoir une fin beaucoup plus noble, qui est de pouvoir nettoyer la planète, vous finissez par abandonner l'utilisation de ces données et ces données, si elles sont bien emballées, comme le sont certains des programmes de lutte contre le covid-19, peut être très efficace ».

Radfahrer partage également que l'idée peut servir d'incitation pour les gens ordinaires à vivre plus durablement, en plus d'apporter une plus grande supervision aux entreprises: «De nos jours, il est très facile pour une personne de déménager dans un endroit qui n'a pas beaucoup de supervision ou qui l'inspection est plus ou moins chaotique. A partir du moment où toutes les transactions et tous les systèmes électroniques sont surveillés, il est beaucoup plus difficile de se soustraire et il est beaucoup plus difficile de polluer ».

Pour en savoir plus, écoutez la chronique complète dans le lecteur ci-dessus Datacracia.


Datacracia
La colonne Datacracia, avec le professeur Luli Radfahrer, sera diffusé tous les vendredis à 8h30 sur Rádio USP (São Paulo 93,7 FM; Ribeirão Preto 107,9 FM) et aussi sur Youtube, avec une production de Jornal da USP et TV USP.

.

.

.


Politique d'utilisation
La reproduction des documents et des photographies est gratuite en citant le Journal of USP et l'auteur. Dans le cas des fichiers audio, les crédits doivent être inclus à Rádio USP et, si expliqué, aux auteurs. Pour l'utilisation de fichiers vidéo, ces crédits doivent mentionner TV USP et, s'ils sont explicites, les auteurs. Les photos doivent être créditées comme des images USP et le nom du photographe.

Vous pourriez également aimer...