Le Venezuela

Comunicalle, sept ans à faire la révolution sur scène

La fiole de Petare est le nombril de la municipalité la plus densément peuplée du Venezuela, la municipalité de Sucre. Là, entre les gares routières qui arrivent et partent à toute heure, les charrettes qui défient les feux et les arrêts, les voitures motorisées qui envahissent les routes et les trottoirs, les colporteurs qui finissent les haillons avec les passants et les coins qui survivent parmi les fritangas et les odeurs inclassables; Là, dans cet espace qui défie toute description, Comunicalle est né.

Le 25 juillet a marqué le calendrier, une date que l'histoire a inventée et répétée par l'infamie désignée comme "Jour de la fondation de Santiago de León de Caracas" et que ce jeudi du septième mois de 2013, a donné une signification particulière à la naissance d'un projet conçu pour donner aux faits leur vraie valeur.

Comunicalle – proposé par Ernesto Villegas – plus en tant que collègue et camarade que depuis son investiture ministérielle – appelons-le Comunicalle.

Sept ans se sont écoulés depuis cette première présentation de notre collectif artistique communicationnel, dont le thème central était la revendication de nos cultures d'origine et la résistance des peuples autochtones à l'invasion européenne, en correspondance avec la vision que la Révolution bolivarienne lui a donnée. donné à la "découverte de l'Amérique" mal nommée.

Je définis généralement Comunicalle, plutôt que comme un "média alternatif", comme un média "artisanal", dans lequel l'information est modelée avec la boue de la rue et la vapeur de la ville, une alchimie qui comprend des lignes piétonnes et les enfants jouant sur la place, l'ivrogne impertinent et le chien qui traverse, le fou qui veut être acteur et l'acteur qui joue la folie.

La Esquina de Gradillas, à Caracas, parmi les nombreux lieux et villes où nous nous sommes présentés, est notre espace de référence, non seulement pour être au centre de la capitale du pays, mais pour le grand nombre de personnes qui y transitent au quotidien et, surtout, pour la diversité des positions idéologiques et politiques qu'elles affichent et qu'elles démontrent devant le contenu de nos actions communicationnelles.

En ce sens, Comunicalle essaie d'être l'expression d'un média de communication avec une position ferme dans la défense de l'héritage de notre Commandant éternel, Hugo Chávez et, pour cette même raison, dans l'attachement et le respect de la pluralité de la pensée et du droit que tous et nous devons tous nous exprimer librement, souverainement et démocratiquement.

Aujourd'hui, en ce septième anniversaire de coups de pied dans la rue, nous ratifions notre volonté de continuer à faire «La Révolution sur scène».

Vous pourriez également aimer...