Le Brésil

Eduardo Bolsonaro pourrait être mis en accusation pour avoir livré des Brésiliens aux États-Unis

São Paulo – Les parlementaires veulent la destitution du député fédéral Eduardo Bolsonaro (PSL-SP), après avoir révélé qu'il aurait envoyé une copie à l'ambassade des États-Unis d'un dossier sur les militants antifascistes. Le dossier comprend des informations provenant de centaines de personnes et a été préparé par le député d'État Douglas Garcia (PTB-SP). Il a confirmé qu'il avait transmis le dossier aux autorités américaines, avec le fils du président. Les députés de l'opposition parlent de crimes contre le pays et de trahison commis par des parlementaires, lorsqu'ils conspirent avec des étrangers contre des nationaux.

L'existence du dossier a même été confirmée par le tribunal. Garcia a été condamné la semaine dernière à indemniser une femme dont le nom figurait sur la liste des "terroristes" présumés. Pour préparer le dossier, Garcia a sollicité la collaboration de ses supporters sur les réseaux sociaux. Ceux-ci ont ensuite envoyé les noms, numéros de documents, adresses et profils de milliers de personnes qui se positionnent à l'encontre du gouvernement Bolsonaro. La liste comprend des professeurs d'université, des officiers de la police militaire et fédérale qui se disent antifascistes, ainsi que des membres de mouvements sociaux qui luttent pour la démocratie.

Outre les parlementaires, l'ex-président Luiz Inácio Lula da Silva a également déclaré qu'Eduardo Bolsonaro devrait être «dénoncé et mis en accusation» pour avoir remis le dossier aux Américains. L'éventuel crime de trahison commis par le fils du président était parmi les sujets les plus discutés sur Twitter. Découvrez les réactions des parlementaires et autres personnalités:

Vous pourriez également aimer...