Le Brésil

Greenwashing: que signifie ce terme?

pinceau avec de la peinture verte. Contenu greenwashing

Avez-vous entendu parler de Greenwashing? Le terme fait référence à stratégies publicitaires trompeuses qui peut être pratiquée par des entreprises, des industries, des organisations non gouvernementales (ONG) ou des gouvernements.

Mais qu'est-ce que ça veut dire?

Le terme peut être traduit par "Lavage vert", "peinture verte" Ou jusqu'à «Maquillage vert». Il s'agit d'une pratique de promotion de discours, publicités, publicités et campagnes publicitaires ayant des caractéristiques écologiquement / écologiquement responsables, durables, vertes, «respectueuses de l'environnement», etc. Cependant, dans la pratique, de telles attitudes ne se produisent pas. Pour cette raison, le greenwashing a l'intention de créer un fausse apparence de durabilité, induire le consommateur en erreurcar, lors de l'achat du produit ou du service, il estime contribuer à la cause environnementale et / ou animale.

Souvent, l'intention de la publicité est relier l'image de ceux qui diffusent ces informations à la défense de l'environnement, généralement avec des mots-clés ou des illustrations de nature, lorsque, derrière la publicité, aucune mesure efficace n'est prise pour minimiser les problèmes environnementaux. De plus, il se peut que ce produit ou service contribue à générer des impacts négatifs sur l'environnement.

Lisez aussi: que sont les changements climatiques?

Exemples de greenwashing

Une enquête de l'Institut brésilien de protection des consommateurs (IDEC), réalisée en 2018, a analysé plus de 500 colis de produits d'hygiène, de nettoyage et ménagers pour vérifier la pratique du greenwashing. L'enquête a révélé que dans près de la moitié (48%) des emballages de produits fausses informations sur la responsabilité environnementale!

Pour mieux comprendre comment se déroule cette pratique, nous pensons à l'exemple du secteur automobile. Nous savons que ce secteur génère plusieurs impacts négatifs sur la nature, tels que l'émission de polluants et la consommation d'énergie – puisque la production d'énergie dépend de l'exploitation des ressources naturelles.

Un grand constructeur automobile a publié une publicité contenant des informations sur l'utilisation de matériaux recyclés dans la composition de la voiture, économie de l'eau, logistique inverse et élimination des métaux lourds. Cependant, au lieu d'être écologiquement responsables, ces informations sont considérées comme du greenwashing, car elles camoufler le coût environnemental de l'automobile, en plus, en même temps qu'ils sont présentés comme «écologiquement corrects», d'autres impacts négatifs sont générés dans le processus de production.

Une autre faille dans l'annonce est que le fabricant n'a pas de certifications environnementales pour de telles attitudes, c'est-à-dire que les pratiques durables ne peuvent pas être prouvées.

Un autre exemple de greenwashing peut également être trouvé à sphère publique. Il est courant d'observer les mairies utiliser les informations environnementales dans leur marketing, notamment en période électorale ou même pendant le mandat. Panneaux d'affichage avec des mots «Ville durable», «ville verte», ou même en utilisant images qui font référence à l'écologie ils sont considérés comme du greenwashing lorsqu'aucune action efficace n'est prise pour rendre la ville «durable».

Comment identifier et prévenir?

Certaines attitudes simples peuvent aider le consommateur à ne pas tomber dans la publicité trompeuse du greenwashing. Ci-dessous, nous montrerons quelques exemples.

  • Faites attention aux produits qui prétendent être «respectueux de l'environnement» mais qui n'ont pas certifications sur votre étiquette. Quelques exemples de certification sont: FSC (Conseil de la forêt stewarship), IBD (Instituto Biodinâmico), PROCEL et Ecocert. La présence de ces certifications garantit au consommateur la véracité des informations présentes dans l'annonce. En outre, le consommateur a la possibilité de vérifier sur le site Web du certificateur si l'entreprise est inscrite au registre pour s'assurer que l'entreprise n'utilise pas le sceau illégalement;
  • Le produit peut également contenir un faux certificat ou une image qui ressemble étroitement au certificat d'origine. Dans ce cas, il est important que le consommateur connaisse les certifications pour ne pas être induit en erreur;
  • Observez si l'annonce utilise termes très vagues, comme «respectueux de l'environnement» ou «durable», sans préciser quelles sont les attitudes efficaces;
  • Comprendre le pertinence des informations, car les informations peuvent être vraies mais ne sont pas pertinentes pour le consommateur de ce produit. "Ne contient pas de CFC" (substances de la famille des chlorofluorocarbones nocifs pour la couche d'ozone) est l'exemple le plus courant. L'utilisation de la substance est interdite par la loi, ce qui signifie que le produit n'est pas plus écologique que tout autre produit de sa catégorie.
  • Évitez de «distraire» l'étiquette ou l'annonce, c'est-à-dire que le produit peut prétendre avoir 50% moins de plastique, mais au final, reste un problème pour la production de déchets sur la planète.
  • Restez à l'écoute pour déclarations qui sont simplement fausses. Parfois, un produit peut signaler qu'il fait l'objet d'une élimination sélective, mais l'entreprise n'a aucun contrôle sur celui-ci.
  • Vérifiez si l'organisation fournit des moyens de communication pour le consommateur de rechercher la véracité des informations. Sinon, méfiez-vous!

Alors, avez-vous compris ce que signifie le greenwashing? Avez-vous vu des publicités comme celle-là? Dites le nous dans les commentaires!

RÉFÉRENCES

Greenwashing: comprendre ce qu'il faut éviter

Un guide pour que les consommateurs ne se fassent pas duper par les pratiques de greenwashing des entreprises

Qu'est-ce que le greenwashing, comment identifier et ne pas tomber?

Des stratégies de greenmarketing à l'erreur du greenwashing


Vous pourriez également aimer...