Le Brésil

La campagne prône la reprise des travaux publics pour que le pays se développe à nouveau

São Paulo – Alors que le chômage touche plus de 14 millions de Brésiliens et que des milliers de travaux publics ont été arrêtés dans le pays, la Fédération nationale des ingénieurs (FNE) a lancé ce mercredi (21) une campagne de défense de la reprise des travaux afin que la pays à se développer à nouveau. La campagne s'intitule «Grow Brazil, more engineering, more development».

Rapport d'André Gianocari sur Votre journal, donne TVT, montre le lancement de la campagne. Les travaux publics interrompus sont partout dans les villes brésiliennes. Actuellement, le pays compte environ 14 000 projets inachevés. Ces structures, selon la fédération, pourraient servir à réactiver l'économie. La campagne lancée par FNE vise à achever les entreprises publiques interrompues.

«Le coût d'un travail interrompu est très élevé», déclare le représentant du FNE. Le financement de ces travaux proviendrait du secteur public, mais il peut également y avoir des partenariats avec le secteur privé. Dans un premier temps, les domaines du logement et des infrastructures, tels que l'assainissement de base, auraient la priorité. «Ce que nous proposons, c'est que certains travaux soient analysés afin qu'ils puissent continuer.»

Investissement stratégique

La reprise des travaux publics est également préconisée par l'Observatoire national des droits à l'eau et à l'assainissement (Ondas). «Investir dans les travaux publics est stratégique pour le développement de toute économie», évalue le secrétaire exécutif de l'entité, Edson Aparecido da Silva. «Dans le cas de l'assainissement de base, le Brésil a connu un seul boom des investissements, qui a débuté en 2003. Avec le démantèlement des ressources puis avec l'institution des programmes PAC 1 et PAC 2 dans les gouvernements de Lula et Dilma. Au cours de la période, près de 180 milliards de reais ont été investis.

Le secteur de l'assainissement a le potentiel de créer des emplois. Le pays compte 35 millions de personnes sans accès à l'eau traitée. Les eaux usées traitées n'existent pas pour 114 millions d'habitants. De plus, plus de 35% de l'eau produite est perdue dans la distribution. Ce sont ces chiffres qui ont motivé le lancement de la campagne pour la reprise des travaux publics.

Consultez le rapport de Votre journal:

Vous pourriez également aimer...