La Colombie

La manifestation pacifique

22 septembre 2020-11: 55 p. m.
Pour:

Éditorial.

Celles de lundi étaient des manifestations sociales, que tous les Colombiens ont le droit de mener s'ils veulent exprimer leur désaccord.

Dans 99% des manifestations de lundi dernier, il a été démontré que les marches peuvent être organisées de manière calme et ordonnée.

Lorsqu'elles sont faites ainsi, le respect est généré et la société dans son ensemble les accompagne.

Autre chose, si dans les circonstances actuelles, alors que les risques générés par la pandémie sont encore très élevés, il est justifié de promouvoir ces manifestations.

Ce qu'il faut condamner, ce sont des événements isolés, comme ceux qui se sont produits en fin d'après-midi de ce lundi dans le sud-est de Cali.

Ce sont des actes de vandalisme et de violence dont vous ne comprenez pas pourquoi ils se produisent au milieu des manifestations pacifiques.

Quel sens cela a-t-il d'attaquer les stations MÍO, qui sont celles que les mêmes manifestants utilisent pour se mobiliser.

Ou pourquoi les entreprises des personnes qui les ont construites avec tant d'efforts, qui créent des emplois et qui en ont besoin parce qu'elles en vivent sont détruites.

Cela ne fait pas partie de la contestation sociale mais des excès que quelques-uns provoquent et qui délégitiment les manifestations et mettent en péril le droit de manifester.

Vous pourriez également aimer...