La Colombie

Lakers, Bucks et Clippers, favoris dans une finale de saison NBA sans précédent

28 juillet 2020-02: 45 p. m.
Pour:

Agence AFP

LeBron James, contre la montre chez les Lakers; Giannis Antetokounmpo, favori pour un deuxième MVP avec les Bucks, et Kawhi Leonard à la recherche de sa deuxième bague maintenant avec les Clippers. La NBA est relancée jeudi avec les mêmes candidats mais de nouvelles conditions.

Annoncées comme «trois grands» des candidats au début de la campagne en octobre, les deux franchises de Los Angeles et de Milwaukee ont confirmé ce statut au cours des cinq premiers mois de la compétition, dominant les conférences Ouest et Est avec un solde combiné de 146 victoires et 46 défaites.

Désormais, après quatre mois et demi d'interruption due à la pandémie de coronavirus, la compétition redémarre dans des conditions inédites avec 22 équipes concentrées dans la "bulle" du siège de Disney World (Orlando).

En l'absence de public dans les tribunes, les meilleures équipes n'auront pas un réel avantage de terrain en playoffs et se font également au détriment d'un éventuel impact du coronavirus dans la «bulle», avec des conséquences imprévisibles.

Les Raptors de Toronto, champions en titre mais affaiblis cette année par la perte de Leonard, et d'autres équipes comme les Denver Nuggets, Utah Jazz, Houston Rockets, Miami Heat et Oklahoma City Thunder seront à l'affût des «Big Three».

Les trois matchs de préparation disputés à Disney World, avec un rythme de jeu faible, ne nous ont pas permis de jauger à quel niveau de compétition arrivent les favoris, qui peuvent se permettre d'utiliser les huit premiers matchs de la saison régulière pour peaufiner les éliminatoires.

La NBA a remporté un duel inaugural jeudi entre les LeBron Lakers, toujours en lice pour le prix du joueur le plus utile (MPV) à 35 ans, et les Clippers.

Juste avant la pause, les Lakers avaient battu leurs voisins, réduisant le déficit à 2-1 dans leurs matchs cette saison, et ils avaient également dominé les Bucks pour égaliser 1-1 dans leur équilibre direct.

"Être capable d'atteindre le sommet de la conférence de l'Ouest et de bien jouer était un bon sentiment", a déclaré 'King' James, qui cette saison a Anthony Davis à ses côtés pour poursuivre son premier anneau avec les Lakers et sa quatrième carrière. .

"Rien n'est normal en 2020. Et qui sait si ce sera un jour normal? Mais nous nous adaptons en cours de route. C'est ça la vie", a déclaré James, qui s'est donné pour mission de conquérir le championnat. pour honorer le regretté Kobe Bryant, qui portait la dernière bague à Los Angeles en 2010.

«Il ne se passe pas un jour sans que je ne pense à Kobe», a-t-il reconnu. Les Lakers comptent également sur l'esprit compétitif de leur ancien joueur légendaire, décédé dans un accident d'hélicoptère en janvier, pour les aider à surmonter les imprévus sur la route jusqu'à fin octobre.

"Pendant les barrages, il y aura des situations où nous nous souviendrons de ce qu'il a défendu et de son approche de la compétition. Cela nous aidera dans notre objectif", a déclaré l'entraîneur Frank Vogel.

Pendant ce temps, les Clippers, automatiquement favoris cette année avec les signatures de Kawhi Leonard et Paul George, semblaient avoir constitué l'équipe la plus complète, mais pour l'instant ce sont eux qui souffrent le plus du format d'isolement dans la "bulle".

Trois de ses joueurs clés – Montrezl Harrell, Patrick Beverley et Lou Williams – ont quitté Disney World pour des raisons familiales et n'ont pas encore rejoint l'équipe.

Lou Williams, vainqueur des deux derniers prix du meilleur sixième homme, est isolé dans sa chambre pour une quarantaine de 10 jours que la NBA lui a imposée pour avoir visité un club de strip-tease pendant son absence.

"Je ne pense pas que tout cela nous pénalise. Évidemment, ce n'est jamais sain pour un groupe, surtout avec autant de nouveaux joueurs, mais je dois dire qu'ils continuent de m'impressionner par leur capacité à trouver un moyen de bien jouer en équipe", a déclaré l'entraîneur des Clippers. Doc Rivers.

De leur côté, les Bucks arrivent en tant que dirigeants de la Conférence Est poussés par Antetokounmpo, qui est déterminé que Disney World sera au moins le théâtre de leur première finale NBA.

"L'équipe est dans une très, très bonne phase en ce moment. Notre compréhension est optimale. Tout le monde s'amuse. Tout le monde sourit", a déclaré la star grecque. "Pouvons-nous être meilleurs? Évidemment, mais j'ai le sentiment que jour après jour, match par match, cette équipe va s'améliorer."

Vous pourriez également aimer...