Le Venezuela

Le Venezuela a rejeté le rapport envoyé à Bachelet sur les droits de l'homme

Le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, Jorge Arreaza, a rejeté ce mercredi la position du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU), qui a présenté un rapport d'une mission d'enquête internationale indépendante qui travaille pour le Conseil des droits de l'homme, où il accuse le gouvernement du Venezuela d'avoir commis des crimes contre l'humanité.

A travers son récit sur le réseau social Twiiter, le diplomate a déclaré que du gouvernement de Nicolás Maduro, un reportage en proie à des mensonges, «préparé à distance, sans aucune rigueur méthodologique, par une mission fantôme dirigée contre le Venezuela et contrôlée par des gouvernements subordonnés à Washington, illustre la pratique perverse de faire de la politique avec les droits de l'homme et non la politique des droits de l'homme », a-t-il dénoncé. À son tour, il a souligné qu'ils essayaient de nuire à la relation avec le bureau du Haut Commissaire.

Il a rappelé que le Venezuela maintenait sa coopération avec le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies et que, jusqu'à présent, des informations présentant un intérêt pour les deux ont été générées de manière coordonnée et constructive avec le Haut-Commissariat.

Il a ajouté que les progrès étaient notoires et cela a été reconnu par Michelle Bachelet lors de l'annonce du renouvellement des relations.

L'entrée que le Venezuela a rejetée Le rapport envoyé à Bachelet sur les droits de l'homme a d'abord été publié dans Últimas Noticias.

Vous pourriez également aimer...