La Colombie

Les contrôles de détection supplémentaires du Covid-19 au Giro d'Italia sont négatifs

17 octobre 2020 – 06h47 m.
Pour:

Agence AFP

Tous les contrôles supplémentaires effectués dans le Giro d'Italia pour la détection des cas de covid-19 ont été négatifs, a annoncé ce samedi l'organisation de la course en collaboration avec l'Union Cycliste Internationale (UCI).
Ces contrôles de type antigène, 512 au total, ont été réalisés sur tous les cyclistes et membres des 20 équipes encore en course.
"Conformément au protocole UCI, une nouvelle série de tests de contrôle PCR sera effectuée lors de la deuxième journée de repos le 19 octobre", a annoncé l'organisation du Giro, qui a été remise en cause cette semaine en raison du secret de sa bulle sanitaire.

Deux formations ont quitté la ronde italienne mardi après l'annonce de huit cas positifs: l'Australien Mitchelton, selon l'organisation (4 collaborateurs concernés), et le Néerlandais Jumbo, seuls après le retrait forcé de leur leader, Steven Kruijswijk, le seul de son groupe à avoir été testé positif au covid-19.

Jeudi, le leader de l'équipe américaine Education First, Jonathan Vaughters, a suggéré l'interruption de la course dimanche soir, avant la troisième et dernière semaine, affirmant que "la bulle était désormais compromise", avant de nuancer ses propos.

Cette éventualité, rejetée par l'UCI, a provoqué la clameur de l'organisation et du peloton.

"L'équipe (EF) veut courir", a déclaré son directeur sportif, Fabrizio Guidi.

Le cycliste belge Thomas De Gendt (Lotto), qui affirmait ne pas se sentir en sécurité, a également partiellement fait marche arrière.

"Nous sommes pleinement confiants dans le travail accompli en ces temps difficiles par le Giro pour amener la course à Milan dans le respect du protocole UCI", a réagi John Lelangue, skipper de l'équipe de De Gendt.

Le Giro, qui a débuté le 3 octobre en Sicile, se termine le 25 octobre à Milan.

Vous pourriez également aimer...