Le Brésil

Les dommages pandémiques touchent 60% des entreprises et sont encore plus importants dans les services et les petits

São Paulo – Sur un total d'environ 2,8 millions d'entreprises en activité au cours de la seconde moitié de juin, 62,4% ont fait état d'un impact négatif sur les activités en raison de la pandémie. Il passe à 62,7% dans les petites entreprises (jusqu'à 49 employés) et à 65,5% dans le secteur des services. Les données sont issues de recherches publiées ce jeudi (30) par l'IBGE.

Les petites entreprises représentent près de 98% de l'univers enquêté: 2,716 millions, sur un total de 2,776 millions. Les 55 000 entreprises de 50 à 499 salariés ont signalé un effet négatif dans moins de la moitié (46,3%) des cas. Parmi ceux qui comptaient 500 employés ou plus, il était de 50,5%.

Au total, en plus des 62,4% qui ont eu un impact négatif, 22,5% ont déclaré avoir ressenti peu ou pas d'effet, tandis que 15,1% ont souligné un résultat positif. Ce dernier chiffre est de 14,9% chez les petits, 25% chez les moyens et 21,8% chez les grands.

Dans les secteurs, 48,7% des entreprises industrielles font état d'un effet négatif, contre 53,6% dans la construction, 64,1% dans le commerce (74,9% dans les domaines des véhicules et des pièces) et 65,5% dans les services, où concentrer plus de 1,2 million d'entreprises. Ce pourcentage s'élève à 86,7% dans le segment des services fournis aux familles (334 000 entreprises), qui comprend des activités telles que l'hébergement et la restauration.

Emploi et paiements

Dans la région, les effets négatifs touchent 72% des entreprises du Nord-Est, 65% du Sud-Est et 63% du Midwest. Au Sud et au Nord, il y a une plus grande présence de ceux qui ont signalé des effets inexistants ou positifs.

Un peu plus de la moitié (52,9%) avaient de la difficulté à effectuer des paiements courants. Et près de 80% (78,6%) ont maintenu le nombre d'employés de la première à la seconde moitié du mois dernier. Une autre réduction de 14,8% et 6,3% embauchés. Dans le segment des services fournis aux familles, il y a eu une réduction de 27%.

Parmi les 411 000 licenciés, près de 62% ont réduit leur effectif jusqu'à 25%. Pour 23,7%, la réduction a varié de 26% à la moitié des effectifs. Dans 13,6% des cas, les mises à pied ont atteint plus de la moitié des employés.

Vous pourriez également aimer...