Le Venezuela

L'ONU promeut le désarmement nucléaire

L'Assemblée générale des Nations Unies, dans sa 75e période de sessions, organise aujourd'hui un événement de haut niveau axé sur la commémoration et la promotion de la Journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires.

Cette réunion plénière vise à promouvoir la reprise du dialogue et des négociations pour le contrôle des armes nucléaires et le désarmement, ont indiqué ses organisateurs, a rapporté Prensa Latina.

Il vise également à analyser comment les États peuvent revenir sur une voie commune vers le désarmement nucléaire et comment articuler des solutions pour l'élimination de ces armes.

Au cours de la réunion, la nécessité d'un engagement renouvelé pour construire une paix et une sécurité durables sera également soulignée.

Cuba, cinquième État à ratifier le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires et qui défend actuellement l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques, fait partie des nations qui participent virtuellement à cet événement.

Le 26 septembre, à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires, le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a mis en garde contre le danger que représentent encore ces dispositifs.

Selon le plus haut représentant des Nations Unies, le monde vit toujours dans l'ombre d'une catastrophe nucléaire, et cela se produit près de 75 ans après l'adoption de la première résolution de l'Assemblée générale, qui engageait l'ONU à atteindre l'objectif du désarmement. .

Pour cette raison, Guterres a exigé davantage d'actions pour faire face à ce problème et a regretté que les relations actuelles entre les États dotés d'armes nucléaires soient caractérisées par des divisions, la méfiance et le manque de dialogue.

Alors qu'ils choisissent de plus en plus de poursuivre la concurrence stratégique sur la coopération, les dangers posés par les armes nucléaires sont de plus en plus graves, a-t-il averti.

Le secrétaire général a exhorté les États qui possèdent ces dispositifs à mener et à renouer de bonne foi avec un véritable dialogue pour restaurer la confiance, réduire le risque nucléaire et prendre des mesures tangibles de désarmement.

La réalisation du désarmement nucléaire mondial est l'un des objectifs les plus anciens des Nations Unies et a fait l'objet de la première résolution de l'Assemblée générale, en 1946.

Selon le site officiel de l'ONU, cet organe multilatéral a été à l'avant-garde de nombreux efforts diplomatiques importants visant à promouvoir le désarmement.

Mais aujourd'hui, plus de la moitié de la population mondiale vit toujours dans des pays qui possèdent ces armes ou qui sont membres d'alliances nucléaires, selon les données de l'ONU.

Vous pourriez également aimer...