Le Brésil

sommes-nous proches du piège de la liquidité?


les factures d'argent comptées sur une machine. contenu du piège à liquiditéIl est probable que vous ayez déjà regardé un film ou un dessin animé dans lequel un personnage s'est mis, ou même tombé, dans un piège. Facile à visualiser, n'est-ce pas? Le monde de l'économie, cependant, n'est pas si intuitif dans certaines situations et le Piège de liquidité ce n'est peut-être pas ce que vous pensez. Mais avant que les «économies» ne vous amènent à une autre page, traduisons ce langage complexe et expliquons ce qu'est ce concept et pourquoi nous devons savoir ce qu'il signifie.

Tout d'abord, qu'est-ce que la liquidité?

Une définition simple de la liquidité est la facilité avec laquelle quelque chose qui a une valeur monétaire peut être échangé contre de l'argent, car il s'agit de l'actif le plus liquide d'une économie. À tout moment, nous pouvons acheter n'importe quel bien, n'importe où dans le pays et toutes les personnes ou entreprises accepteront l'argent comme moyen d'échange. Désormais, si vous souhaitez transformer une maison ou une voiture en espèces, il peut prendre un certain temps pour trouver un acheteur, ce qui rend ces formes de capitaux propres moins liquides.

Associé à cela, les gens ont une préférence pour différents niveaux de liquidité, qui varie généralement en fonction de plusieurs facteurs: durée de la vie, situation économique de la famille ou du pays, aversion pour le risque, etc. En bref, ils peuvent préférer «utiliser» plus ou moins facilement leur argent. La même logique s'applique aux entreprises et autres agents de l'économie, tels que les institutions financières et gouvernementales, dans le respect de la réalité.

Quand on pense à l'économie dans son ensemble, on peut dire que la «somme» de liquidité de chacun de ces agents mentionnés ci-dessus (personnes, entreprises, institutions financières et gouvernementales) se traduit par la liquidité du système. De manière simpliste, si tous les individus et toutes les entreprises décident de ne détenir que des «liquidités», il y aura beaucoup de liquidités dans le système et de nombreux agents prêts à dépenser, tout comme il y aura peu de liquidités si tout le monde décide d'investir uniquement dans l'immobilier ou les obligations d'État, par exemple. exemple.

Ce que l’on peut voir, c’est qu’aucun des deux extrêmes n’est bon pour l’économie et bien qu’il existe des mouvements «naturels» qui réguleront ces tendances, le gouvernement dispose d’instruments capables de diriger le comportement des agents pour rechercher l’équilibre souhaité et atteindre leurs objectifs. buts.

Le taux d'intérêt comme instrument de politique monétaire

Si ces termes vous ont rendu étrange, calmez-vous! Consultez ce texte pour une explication détaillée des taux d'intérêt et, si vous le souhaitez, en savoir plus sur la politique monétaire.

Mais bien sûr, pour ne pas vous décevoir, résumons maintenant ces deux concepts:

Taux d'intérêt: rémunération versée à quelqu'un pour avoir «prêté» son argent sur une période donnée.

Politique monétaire: ensemble de mesures visant à contrôler la masse monétaire d'une économie, c'est-à-dire sa liquidité.

Et comment ces deux concepts sont-ils liés? C'est simple: le taux d'intérêt de base de l'économie est l'un des instruments les plus puissants de la politique monétaire. Au Brésil, ce taux de référence est appelé Selic et guide les autres taux d'intérêt pratiqués sur le marché. Tous les 45 jours, le Comité de politique monétaire (Copom) se réunit pour définir ce que sera l'objectif du Selic sur la base de différentes analyses, toujours en accord avec les objectifs fixés par les autorités monétaires. Le principal, en général, est de s'assurer que l'inflation reste dans les limites fixées comme objectif, communément appelé cible d'inflation.

Le taux d'intérêt fonctionne donc à la fois comme un «thermomètre» et comme un guide attentes et préférences de liquidité agents économiques. Lorsqu'elle est élevée, la liquidité de l'économie a tendance à diminuer.

Pensez-y comme ceci: il vous reste 100 R $ (vous êtes un agent excédentaire) et vous pouvez choisir d'acheter une nouvelle chemise ou d'économiser de l'argent à un taux d'intérêt fictif de 2% par mois (au bout de 30 jours, vous aurez 102 R $). Dans un autre scénario, vous avez les mêmes 100 R $, mais le taux d'intérêt est de 50% par mois (au bout de 30 jours, vous aurez 150 R $!). La tendance est que vous préférez acheter la chemise dans le premier cas et économiser de l'argent dans le second, car le revenu est plus attractif que la consommation immédiate.

Supposons maintenant que vous souhaitiez emprunter 1 000 R $ pour un mois (vous êtes un agent déficitaire). Dans le premier scénario, vous paieriez 1 020 R $ à la fin de la période (taux d'intérêt de 2% par mois), tandis que dans le second, votre dette serait de 1 500 R $ (taux d'intérêt de 50% par mois). Mieux vaut le laisser un autre jour, n'est-ce pas? Dans les deux cas, le stimulus travaille vers réduire le volume d'argent circulant dans l'économie: ceux qui restent préfèrent garder, ceux qui manquent préfèrent emprunter à un autre moment.

Le contraire est également vrai: si le taux d'intérêt est bas, la tendance est que l'épargne des ressources n'est pas une option très intéressante, tandis que le crédit est moins cher, donc le résultat a tendance à être une augmentation de la liquidité. dans l’économie.

Ce n'est qu'un point de vue qui illustre de manière simple la relation entre taux d'intérêt et liquidité, mais pour l'instant il suffit pour atteindre le point central.

Alors, quel est le piège de liquidité?

L'économiste britannique John Maynard Keynesdans ton livre Théorie générale de l'emploi, des intérêts et de la monnaie, à partir de 1936, discute d'une situation dans laquelle le gouvernement perd la capacité de stimuler l'économie par la politique monétaire. Dans cette situation hypothétique, même avec la baisse du taux d'intérêt, il n'y a pas d'effet significatif ou suffisant sur l'augmentation de la liquidité dans l'économie, à ce qu'il appelle le «piège à liquidité».

Les agents économiques, dans ce cas, estiment que le taux de base a atteint son niveau le plus bas possible, c'est-à-dire qu'il ne peut plus baisser. Par conséquent, la tendance est de remonter bientôt. Or, si la seule possibilité est que les taux d'intérêt augmentent dans un proche avenir, les personnes qui gardent leur argent auront tendance à conserver leurs ressources pour le faire plus tard, lorsque les taux seront plus élevés et qu'ils pourront obtenir une meilleure rémunération. Un résultat, alors, est que la liquidité de l'économie n'augmente pas, même avec l'adoption du.

Un autre point pertinent. En période de crise, le niveau d'activité économique diminue considérablement, le chômage augmente, les revenus des ménages diminuent, le niveau de consommation baisse, de nombreuses entreprises font faillite et tant d'autres ont des difficultés à honorer leurs engagements sous forme de prêts. , donc le secteur bancaire est également touché. Le système dans son ensemble se rétracte et même les baisses des taux d'intérêt peuvent ne pas être efficaces pour stimuler l'activité économique, car les agents disposent de peu de ressources, en plus de la peur de l'avenir.

Il est important de se rappeler qu'une situation de crise peut être déclenchée par de nombreux facteurs, dont un pandémie cela a mis pratiquement le monde entier en quarantaine. Semble le scénario du début 2020? C'est là qu'intervient l'importance de comprendre la capacité potentielle des politiques monétaires à réagir en période d'incertitude comme celle-ci.

Peut-on être proche du niveau minimum Selic?

Les économistes ne sont pas des «futurologues» et ils ne devraient pas non plus essayer de l'être. Les prévisions sont toujours accompagnées d'études de tendances, des conditions nécessaires et d'un nombre immense de variables considérées comme «constantes», c'est-à-dire «si rien ne change, on peut avoir un résultat proche de…». En fin de compte, ce sont les faits – et non les prédictions – qui apportent les réponses. Ou plus de questions …

La Banque centrale du Brésil a une série historique du taux Selic qui a commencé en 1999 et est marquée par des niveaux élevés. Cela a toujours été associé à plusieurs causes, comme vous l'avez peut-être lu dans cet article cité précédemment, mais l'une des plus importantes dont on parle est l'histoire d'une inflation élevée et souvent incontrôlable.

D'une manière simple, inflation c'est la hausse généralisée et continue des prix dans une économie. Souvent, le processus inflationniste est causé par un excès de demande, c'est-à-dire que beaucoup de gens veulent acheter les mêmes choses, donc les prix ont tendance à augmenter. Cela fait perdre à l'argent son pouvoir d'achat, car de moins en moins de produits peuvent être achetés avec la même quantité de monnaie.

Quel est le rapport entre le taux d'intérêt et l'inflation?

Rappelez-vous que nous avons dit qu'une augmentation des intérêts tend à réduire la liquidité d'une économie et que la liquidité est directement liée à la volonté des gens de dépenser leur argent? Eh bien, face à un excès de demande, lorsque les agents sont très disposés à dépenser, un moyen de contrôler cela est décourageantà travers la politique monétaire, ce qui signifie des taux d'intérêt plus élevés. C'était le scénario du Brésil pendant longtemps: inflation élevée et taux d'intérêt élevés.

Ce qui compte maintenant, c'est que nous sommes dans un scénario complètement opposé: nous avons atteint un niveau de Selic jamais enregistré dans cette série historique, 2,25% par an, en juin 2020. La valeur la plus basse jusqu'alors avait été enregistrée en 2013, 7,25% pa, culminant plus tard à 14,25% par an, le niveau le plus élevé des 10 dernières années. Depuis 2015, le taux d'intérêt est en baisse.

Et quelles sont les perspectives à ce moment-là?

Lors de la réunion de mai / 2020, la Copom a évoqué un scénario difficile notamment pour les pays émergents, comme le Brésil, en raison de la nécessité de faire face à la récession intense qui est annoncée et qui montre déjà ses premiers effets dans le monde. Les perspectives indiquent un trajectoire d'inflation inférieure à l'objectif et réduction de la demande globale, ce qui, en termes simples, signifie que la dépense totale des agents économiques dans son ensemble diminuera, ce qui entraînera une hausse des prix en général moins que souhaitée. Ce mouvement est absolument commun dans des contextes comme celui provoqué par la pandémie de coronavirus, d'incertitude et de taux de chômage élevé.

Le Comité a déclaré dans le procès-verbal susmentionné que le moment requis «Un stimulus monétaire extraordinairement élevé», qui a été confirmée par la coupure Selic à l'époque et a été répétée lors de la prochaine réunion en juin. Sans mentionner explicitement le terme Piège de liquidité, l'un des sujets de la discussion de mai était la supposée limite minimale du taux d'intérêt. Pour les personnes présentes, il n'est peut-être pas possible de procéder à de nouvelles réductions significatives du taux de base sans encourir de risques élevés.

En pratique, cela signifie que peut-être bientôt les autorités monétaires ne pourront plus procéder à des ajustements du taux Selic afin de stimuler l'économie qu'elles souhaitent atteindre l'objectif d'inflation. En tout état de cause, l'existence ou non d'un plafond de taux d'intérêt minimum n'est en fait pas un consensus parmi les spécialistes du domaine et le débat doit être mené afin de garantir que les meilleures décisions possibles et viables seront prises pour une reprise durable de l'économie. .

Comme évoqué plus haut, si les prévisions sont faites de manière solide et structurée, seules les données sont en mesure de montrer les résultats positifs – ou non – des mesures adoptées et c'est à partir d'elles qu'il faut définir les prochaines étapes.

Avez-vous aimé le contenu? Laissez-nous votre avis dans les commentaires!

Publié le 20 juillet 2020.

écrivain bénévoleNaíke Barão

Diplômée en sciences économiques de l'Université de São Paulo, elle croit en un Brésil moins inégalitaire grâce à la démocratisation d'une éducation plurielle de qualité et d'une pensée critique. Progressivement, il cherche à contribuer à ce processus et à faire partie du changement.

RÉFÉRENCES

Qu'est-ce que la liquidité. Et pourquoi les pays agissent pour l'augmenter pendant la crise

Quel est le taux Selic et comment cela affecte-t-il votre vie?

Comprendre la différence entre les politiques fiscale, monétaire et de change

SGS – Système de gestion des séries temporelles v2.1

Procès-verbal de la 230e réunion du Comité de politique monétaire (Copom) de la Banque centrale du Brésil

Copom réduit le taux Selic à 2,25% p.a.

Vous pourriez également aimer...