La Colombie

Une femme a déclenché une contagion massive en Allemagne en se rendant dans des bars en quarantaine

Le parquet de Munich (sud de l'Allemagne) a ouvert un résumé contre un Américain de 26 ans, serveuse dans un hôtel des forces armées américaines, pour contagion massive et pour être passé de bar en bar malgré des symptômes de coronavirus et quarantaine.

La femme est accusée de blessures physiques dues à la négligence, ont rapporté des sources du bureau du procureur, après que divers médias de Munich et le reste du pays ont rapporté l'affaire, qui s'est produite dans la ville de Garmisch Partenkirchen.

On suppose que la personne enquêtée pourrait infecter au moins 22 clients ou employés de l'hôtel où elle travaillait, tout en analysant d'autres personnes avec lesquelles elle était en contact dans les bars successifs qu'elle a visités.

L'hôtel où il travaille est à l'usage exclusif des soldats stationnés dans une base américaine voisine et est fermé depuis deux semaines.

Le chef du gouvernement régional bavarois, Markus Söder, a prédit que la femme attend "une lourde sanction financière", pour s'être comportée de manière négligente et avoir infecté les autres.

"Je ne me lasse jamais de mettre en garde contre le comportement insensé et négligent de certains, qui mettent en danger le sensible", Söder a déclaré dans des déclarations au quotidien populaire "Bild".

Apparemment, la femme est revenue de vacances en Grèce à la fin du mois d'août. Le 8 septembre, un test a été réalisé lors de la présentation des symptômes du coronavirus. Il aurait dû rester à quarante ans en attendant les résultats – qui sont revenus positifs – mais il est plutôt allé prendre un verre dans les bars et pubs successifs de la ville.

Selon le quotidien munichois "Merkur", au moins 22 clients de l'hôtel – tous américains – ont été testés positifs. Il est également vrai que l'établissement organisait des séminaires sur la prévention des virus au sein des forces armées américaines.

La Bavière est le deuxième «Land» avec le plus d'infections au COVID-19 en Allemagne, après celui de Rhénanie du Nord-Westphalie. Depuis le début de la pandémie, 61 974 infections y ont été vérifiées sur un total de 260 355 confirmées dans l'ensemble du pays.

Il y a actuellement 52 000 soldats américains stationnés en Allemagne – militaires et civils – la plupart dans des bases en Bavière, dans le Bade-Wurtemberg et en Rhénanie-Palatinat.

La récente décision du président américain Donald Trump de retirer 11 900 soldats du territoire allemand est tombée comme une bombe dans ces régions, en raison des conséquences économiques et sociales qui en découleront.

EFE Colombia.com Lun, 14 / Sept / 2020 12h41

Vous pourriez également aimer...