Qu’est-ce que l’incompatibilité électorale ?

Il y a plusieurs conditions qu’un candidat doit remplir pour qu’il puisse se présenter à un mandat électif lors des élections. Savez-vous ce qu’ils sont?

LA incompatibilité électorale est l’une d’entre elles, elle permet à un candidat exerçant une fonction publique de se présenter à un mandat électif. Dans ce texte, politisez ! vous expliquera tous les détails.

L’incompatibilité est l’action par laquelle les titulaires de postes de la fonction publique s’éloignent d’un poste, d’un emploi ou d’une fonction dans l’administration publique directe ou indirecte afin de pouvoir postuler à un poste électif.

Il s’agit donc d’une exigence légale qui détermine que toute personne ayant une relation professionnelle avec l’Etat, doit se retirer au préalable de cette activitési vous voulez vous présenter aux élections.

Par exemple : le médecin qui travaille au poste de santé municipal et qui veut se porter candidat à un poste de conseiller doit partir 3 mois avant la période électorale.

Comprenons mieux les règles et les détails.

Tous les les serveurseffectifs, contractuels, mandatés, administrateurs, représentants d’autarcies, fondations, sociétés, coopératives, administrateurs, représentants d’organismes de classe et d’établissements d’enseignement qui reçoivent des fonds publics doivent faire l’incompatibilité électorale.

Il est bon de rappeler que les titulaires de postes mandatés doivent partir définitivement, si le candidat n’est pas élu, il ne pourra pas réintégrer le poste.

Par exemple : Un gouverneur d’un tel État qui veut se présenter à la présidence et qui ne peut pas être élu ne pourra pas retourner à son poste de gouverneur.

En revanche, les fonctionnaires titulaires d’un examen de la fonction publique, qui souhaitent se présenter à la présidence, peuvent reprendre leurs fonctions après le processus électoral.

L’importance de l’incompatibilité électorale est faite pour prévenir les abus de pouvoir économique ou politique aux élections grâce à l’utilisation des ressources de l’administration publique.

Sans lever l’incompatibilité, le serveur devient inéligible pour briguer un mandat électif aux élections.

Par conséquent, le fonctionnaire qui souhaite se présenter aux élections doit respecter la loi sur l’inéligibilité.

Par conséquent, l’incompatibilité est l’une des conditions de candidature pour les fonctionnaires qui occupent des fonctions publiques et souhaitent contester les élections.

Pour les élections de 2022, les postes élus sont Président, Gouverneur, Sénateur, Député fédéral et Député d’État.

Regardez également notre vidéo avec tout ce que vous devez savoir sur les élections de 2022 !

Les délais de désincompatibilité suivent selon les Article 1, donne Loi d’inéligibilité 64/90 :

II – pour le Président et le Vice-Président de la République :

a) jusqu’à 6 (six) mois après la révocation définitive de leurs fonctions et fonctions :

1. les ministres d’État ;

2. les chefs des organes consultatifs civils et militaires directs de la Présidence de la République ;

3. le chef de l’organe consultatif d’information de la Présidence de la République ;

4. le chef d’état-major des armées ;

5° l’avocat général de l’Union et l’avocat général de la République ;

6. les chefs d’état-major de la marine, de l’armée de terre et de l’aviation ;

7. les commandants de l’armée, de la marine et de l’aviation ;

8. les magistrats ;

9. les présidents, directeurs et surintendants des autarcies, des entreprises publiques, des sociétés à capitaux mixtes et des fondations publiques et celles entretenues par le gouvernement ;

10. gouverneurs des États, des districts fédéraux et des territoires ;

11. acteurs fédéraux ;

12. les secrétaires d’état ;

13. les maires communaux ;

14. les membres de la Cour des comptes fédérale, des États et du district fédéral ;

15. le directeur général du Département de la police fédérale ;

16. les secrétaires généraux, les secrétaires exécutifs, les secrétaires nationaux, les secrétaires fédéraux des ministères et les personnes occupant des fonctions équivalentes ;

b) ceux qui ont exercé, dans les 6 (six) mois précédant l’élection, dans les États, dans le District fédéral, les territoires et dans l’un des pouvoirs de l’Union, office ou fonction, de nomination par le Président de la République, sous réserve de l’approbation préalable du Sénat fédéral ;

c) (veto);

e) ceux qui, jusqu’à 6 (six) mois avant l’élection, ont occupé un poste ou une fonction de direction, d’administration ou de représentation dans les sociétés visées aux art. 3ème et 5ème de Loi n.º 4137, du 10 septembre 1962lorsque, en raison de l’étendue et de la nature de leurs activités, ces sociétés sont susceptibles d’influencer l’économie nationale ;

f) ceux qui, détenant le contrôle d’entreprises ou de groupes d’entreprises opérant au Brésil, dans les conditions de monopole prévues au paragraphe unique de l’art. 5 de la loi mentionnée à l’alinéa précédent, ne présentent pas au Tribunal électoral, jusqu’à 6 (six) mois avant l’élection, la preuve qu’ils ont mis fin au prétendu abus de pouvoir économique, ou qu’ils ont transféré, par la force régulière, le contrôle desdites sociétés ou groupe de sociétés ;

g) ceux qui ont, dans les 4 (quatre) mois précédant l’élection, occupé un poste ou une fonction de direction, d’administration ou de représentation dans entités représentatives de classeentretenus, en tout ou en partie, par des cotisations imposées par le gouvernement ou avec des fonds collectés et transférés par la Sécurité sociale ;

h) ceux qui, jusqu’à 6 (six) mois après avoir été relevés de leurs fonctions, ont exercé les fonctions de président, d’administrateur ou de surintendant de sociétés ayant pour objet exclusif des opérations financières et faisant publiquement appel à l’épargne et au crédit, y compris par l’intermédiaire de coopératives et de sociétés ou établissements bénéficiant, sous quelque forme que ce soit, d’avantages garantis par la puissance publique, sauf s’ils résultent de contrats conformes à des clauses uniformes ;

i) ceux qui, dans les 6 (six) mois précédant l’élection, ont occupé un poste ou une fonction de direction, d’administration ou de représentation dans une personne morale ou une société qui a un contrat d’exécution de travaux, de prestation de services ou de fourniture de biens auprès d’un organisme gouvernemental ou sous son contrôle, sauf dans le cas d’un contrat conforme aux clauses uniformes;

j) ceux qui, membres du ministère public, n’ont pas démissionné de leurs fonctions dans les 6 (six) mois précédant l’élection ;

l) ceux qui, fonctionnaires, statutaires ou non, des organes ou entités de l’administration directe ou indirecte de l’Union, des États, du District fédéral, des municipalités et des territoires, y compris les fondations entretenues par la puissance publique, font ne pas partir jusqu’à 3 (trois) mois avant l’élection, garantissant le droit de percevoir l’intégralité de leur salaire ;

III – pour le gouverneur et le vice-gouverneur de l’état et du district fédéral :

b) jusqu’à 6 (six) mois après la révocation définitive de leurs fonctions ou fonctions :

1. les chefs des bureaux civils et militaires du gouverneur de l’État ou du district fédéral ;

2. les commandants du district naval, de la région militaire et de la zone aérienne ;

3. les directeurs d’agences de l’Etat ou de sociétés d’assistance municipale ;

4. les secrétaires de l’administration communale ou membres d’organes similaires ;

b) les membres du ministère public et défense publique en exercice dans la circonscription, dans les 4 (quatre) mois précédant l’élection, sans préjudice du plein salaire ;

c) les autorités policières, civiles ou militaires, exerçant dans la commune, dans les 4 (quatre) mois précédant l’élection ;

V – pour le Sénat fédéral :

a) les inéligibles aux fonctions de Président et de Vice-Président de la République visées au paragraphe La du II du présent article et, pour les autres, s’il s’agit d’un établissement public, d’une association ou d’une société opérant sur le territoire de l’Etat, en observant les mêmes délais ;

b) dans chaque État et dans le District Fédéral, les inéligibles aux postes de gouverneur et de vice-gouverneur, dans les mêmes conditions établies, en observant les mêmes délais ;

VU – à la Chambre des députésassemblée législative et chambre législative, selon qu’il leur est applicable, par identité de situations, celles inéligibles à la Sénat fédéraldans les mêmes conditions établies, en respectant les mêmes délais ;

Accéder au Portail EST et renseignez-vous sur la période de retrait d’autres postes.

Alors, avez-vous compris ce qu’est l’incompatibilité électorale ? Laissez votre question dans les commentaires !

★★★★★