Le Brésil

Lava Jato à São Paulo prend fin sans conclure d'enquêtes

São Paulo – La task force Lava Jato à São Paulo arrive, ce mardi 29, à son dernier jour de fonctionnement dans les moules actuels, sans définition quant à l'avenir des enquêtes. Une partie de la collection collectée pendant les plus de trois ans du groupe de travail de São Paulo peut être redistribuée au sein du ministère public fédéral de São Paulo après évaluation par un groupe de procureurs qui se chargera des affaires. Les informations proviennent du journal Folha de S.Paulo.

Afin d’empêcher la conclusion d’enquêtes importantes, les quatre derniers membres du groupe de travail s’efforcent d’envoyer certaines des enquêtes dont ils s’occupaient à la police fédérale.

L'Opération Lava Jato de São Paulo est chargée d'enquêter sur les irrégularités commises par les gouvernements de la PSDB dans des travaux majeurs, tels que Rodoanel et Metrô.

Début septembre, le groupe de travail a informé le bureau du procureur général et le conseil supérieur du parquet fédéral qu'il quitterait Lava Jato, par étapes, tout au long du mois. Sur les huit procureurs, quatre travaillent encore jusqu'à la fin de ce mardi, informe le Folha de S.Paulo.

Dans une note, le bureau de presse du ministère public fédéral de São Paulo a indiqué que l'enquête sur l'opération "se poursuit".

Le Lava Jato de São Paulo a été créé en 2017 et agrandi en 2018, avec l'objectif de prendre en charge les développements de l'opération envoyée à l'État. Au cours de son mandat, il a déposé quatre plaintes contre Paulo Vieira de Souza, Paulo Preto, nommé opérateur PSDB. Les anciens présidents Lula et Michel Temer (MDB) et l'ex-gouverneur José Serra (PSDB-SP) ont également été dénoncés.

Vous pourriez également aimer...