Le Brésil

Tous les jours, c'est aujourd'hui la Journée de la sensibilisation aux Noirs. Les autres jours, c'est la Conscience Blanche, kkk!

Mon gouvernement a beaucoup fait pour mettre fin à ce mimimi sur le racisme. Pourquoi le racisme, si on arrête de parler de lui, il cesse d'exister, talkei?

Pour commencer, j'ai choisi Sérgio Camargo pour la Fondation Palmares. C'est un homme noir avec une âme blanche. À tel point qu'il a mis fin à cette entreprise d'honorer des gens comme Milton Nascimento. Assez d'artiste! Maintenant, nous allons honorer davantage de militaires et de policiers.

Et j'ai aussi fait beaucoup d'autres choses:

1] J'ai terminé avec Juventude Viva, un programme de lutte contre l'homicide chez les jeunes.

2] Je n'ai pas mis en œuvre la politique nationale pour la santé intégrale de la population noire. Les Noirs n'en ont pas besoin. Regardez tous les défenseurs qui sont là-bas.

3] Je me suis retrouvé avec le Comité d'articulation et de suivi du Plan national pour la promotion de l'égalité raciale. Ces trucs au nom long ne sont jamais une bonne chose. Ils ne servent qu'à vous gêner. Plus encore, il y a des mots comme «comité» et «surveillance».

4] J'ai réduit le budget du Secrétariat national pour les politiques de promotion de l'égalité raciale. C'est maintenant moins de 20% de ce qu'il était à l'époque de Lula. Et j'ai également réduit le budget de la Fondation Palmares à environ 10 ou 15% de ce qu'il était. Dépensons de l'argent pour ce qui compte, bon sang!

5] Une autre économie: l'argent dépensé pour les communautés de quilombola est passé de 26 millions de R $, à l'époque de Dilma, à 5 millions de R $ avec moi. L'esclavage est terminé, bon sang, il n'y a plus rien à avoir du quilombo là-bas.

6] Et j'ai opposé mon veto à une loi qui ordonnait au gouvernement de fournir des paniers de base, des semences et du matériel agricole pour les quilombolas. Chacun est-il pour soi, talkei? Je ne peux pas privilégier, je veux dire, privilège, je veux dire, prévelégiate, bah!, Ce que je veux dire, c'est que je ne peux favoriser aucune couleur, hé. Ni blanc, ni noir, ni jaune, encore moins rouge. Seul le vert, qui appartient à l'armée, kkk!

Chaque jour, avec mes mesures là-bas, je suis sûr que la chose au Brésil ne deviendra jamais noire, kkk!

Sur Facebook: @diariodobolso

PS: Je dois me souvenir de remercier Pelé pour la chemise signée qu'il m'a envoyée. Et maintenant assez d'écriture, que je dois acheter de la viande barbecue chez Carrefour. Leur sécurité est excellente.


Toréador

Le journal de la poste, c'est aujourd'hui la Journée de sensibilisation des Noirs. Les autres jours, c'est la Conscience Blanche, kkk! est apparu pour la première fois dans Rede Brasil Atual.

Vous pourriez également aimer...