25 personnes tuées par les pluies dans le sud-est du Brésil

Les décès dus aux pluies intenses qui ont frappé le sud-est du Brésil depuis vendredi dernier ont atteint 25 au début de cette semaine, alors que des sources officielles confirmaient 13 autres décès dans l'État d'Espíritu Santo.

Les nouvelles victimes, qui s'ajoutent aux 4 autres déjà confirmées samedi dans cette région, ont été enregistrées au cours des dernières 24 heures dans la ville de Mimoso do Sul, la plus touchée par les tempêtes d'Espíritu Santo.

Dans tous les cas, la cause était des glissements de terrain qui ont emporté des maisons situées sur des collines et dans des zones à haut risque.

Les tempêtes ont éclaté dans la nuit de vendredi et ont touché diverses zones du sud-est du pays, mais ont eu un impact particulier sur la région montagneuse située à environ 100 kilomètres de la ville de Rio de Janeiro.

Dans cette région montagneuse, à cause des glissements de terrain provoqués par les pluies, on a enregistré cinq des décès confirmés dans l'État de Rio de Janeiro, auxquels se sont ajoutés trois autres décès dans les zones de Rio de Janeiro.

Bien que les pluies se soient arrêtées, Rio de Janeiro et Espíritu Santo étaient toujours en « état d'alerte » ce dimanche et les autorités ont cantonné les pompiers et la défense civile.

Le service météorologique avait prévenu que les tempêtes pourraient s'étendre à d'autres zones du sud-est du Brésil, comme les États de São Paulo et Minas Gerais, mais, bien qu'il ait plu dans ces régions, l'intensité n'a pas été celle attendue et là Il n’y a pas eu de victimes ni de dégâts matériels enregistrés.