Le Venezuela

459 785 infections à covid-19 ont été signalées dans le monde mercredi

La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 4.870.405 morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a annoncé l’existence de la maladie en décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP ce jeudi à partir de sources officielles.

Depuis le début de l’épidémie, au moins 239.058.470 personnes ont contracté la maladie. La grande majorité des patients guérissent, mais une partie encore mal évaluée maintient les symptômes pendant des semaines voire des mois.

Mercredi 8.666 nouveaux décès et 459.785 infections ont été enregistrés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de décès selon les derniers bilans officiels sont les États-Unis, avec 3 108 ; Russie (986) et Mexique (420).

Le nombre de décès aux États-Unis s’élève à 719 530, avec 44 683 145 infections. Après les États-Unis, les pays avec le plus de morts sont le Brésil, avec 601 574 décès et 21 597 949 cas ; l’Inde, avec 451 435 décès (34 020 730 cas) ; Le Mexique, avec 283 193 décès (3 738 749 cas) et la Russie, avec 220 315 décès (7 892 980 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou a le taux de mortalité le plus élevé, avec 606 décès pour 100 000 habitants ; suivi de la Bosnie (337), de la Macédoine du Nord (330), du Monténégro (319), de la Bulgarie (315) et de la Hongrie (314).

Jeudi à 10H00 GMT et depuis le début de l’épidémie, l’Amérique latine et les Caraïbes ont fait 1 504 809 décès (45 408 588 infections) ; Europe, 1 344 331 (70 174 960); Asie, 853 562 (54 885 645); États-Unis et Canada, 747 839 (46 351 720) ; Afrique, 213 971 (8 387 415) ; Moyen-Orient, 203 465 (13 636 982) et Océanie, 2 428 (213 160).

Les chiffres sont basés sur les rapports communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les corrections apportées a posteriori par les différents organismes statistiques qui concluent que le nombre de décès est bien plus important.

L’OMS estime même que si la surmortalité liée au covid-19 est prise en compte, directement et indirectement, le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois supérieur à celui officiellement enregistré.

Une partie importante des cas moins graves ou asymptomatiques reste non détectée malgré l’intensification des tests dans de nombreux pays.

Ce bilan a été réalisé à partir des données des autorités nationales collectées par les bureaux de l’AFP et des informations de l’OMS.

Vous pourriez également aimer...