La Colombie

55 décès dus au COVID-19 rapporte MinSalud en Colombie aujourd’hui, le 8 décembre 2021

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale et l’Institut national de la santé Dans leur rapport quotidien sur COVID-19 en Colombie, ils enregistrent qu’aujourd’hui, mercredi 8 décembre 2021, le nombre de personnes tuées par COVID-19 a augmenté par rapport à la veille immédiate, alors que mardi il y a eu 53 décès, le mercredi il y a 55.

Le numéro de les nouveaux cas de contagion s’élèvent à 1 915 et le nombre de personnes récupérées s’élève à 1 660 au cours des dernières 24 heures, le nombre total de personnes décédées en Colombie depuis que l’urgence sociale et sanitaire a été décrétée est de 128 929.

Le portefeuille santé du pays veut éduquer la population pour que la dose de rappel contre le COVID-19 soit appliquée, Cela augmente la protection contre les formes graves de la maladie, augmente la réponse immunitaire, réduit le risque de contagion et de transmission, contribue à l’immunité collective et aide à contenir de nouvelles variantes.

Le ministère de la Santé rapporte que À partir du 14 décembre, une carte ou un certificat de vaccination sera requis pour entrer en Colombie pour les étrangers non-résidentsIls doivent présenter un test PCR et s’ils n’ont pas au moins une dose, ils ne seront pas autorisés à entrer.

Les Colombiens et les étrangers résidant dans le pays doivent présenter un calendrier vaccinal complet et un test PCR de 72 heures.

Le bilan du Plan National de Vaccination avec une date butoir au 6 décembre 2021 à 23h59 indique que 59 350 713 doses de vaccins ont été appliquées en Colombie contre le COVID-19.

Les personnes vaccinées avec les premières doses sont 31 823 619 ; ceux vaccinés avec deux doses sont 20’527.003 ; ceux vaccinés avec des doses de rappel sont 2’006.277.

Les personnes vaccinées avec des doses uniques sont 4’993.814 et les calendriers complets de vaccination sont 25´520.817.

Le pays continue de recevoir plus d’unités de produits biologiques contre COVID-19, cela indique qu’il n’y aura aucune excuse pour appliquer le vaccin compte tenu du manque de produits biologiques, puisque le gouvernement national a fait un effort pour avoir des unités disponibles pour la population colombienne, y compris celle des migrants vénézuéliens et d’autres nationalités.

Bien que beaucoup le trouvent ennuyeux ou inconfortable, le maintien des normes de biosécurité sera la clé, ainsi que la vaccination, afin qu’il n’y ait pas de cas débordés d’infections par COVID-19 en cette période de Noël et de fin d’année.

Il faut être attentif pour recevoir dose de rappel contre COVID-19Pour cette raison, le gouvernement et le ministère de la Santé en informeront en temps opportun.

Vous pourriez également aimer...