Le Brésil

ADI n ° 5529 et qu’est-ce qui peut changer?

L’innovation est un élément essentiel de la dynamique du monde d’aujourd’hui – peu de gens seraient en désaccord avec cela. Au niveau de sophistication technologique que nous avons atteint, il est très fréquent que ce processus de création nécessite de gros investissements et, dans ce contexte, la pérennité des actions de recherche et développement (R&D) – généralement réalisée par des entreprises ou des gouvernements – dépend des applications industrielles et productives des innovations.

Pour que ce cycle d’investissements et de rendements soit possible, il est nécessaire que la loi protège ces nouvelles technologies, pendant une certaine période, afin que la commercialisation du nouveau produit ou service puisse rémunérer son inventeur, pour autant qu’elle réussisse avec le marché. Les deux principaux mécanismes de protection juridique de ces créations sont les secret industriel et brevets.

Quel est le secret industriel?

Dans le cas du secret industriel, comme son nom l’indique, le l’inventeur adopte des mesures pour que l’innovation qu’il a produite n’atteigne pas la connaissance des autres – principalement des concurrents. Cette stratégie peut être difficile à mettre en œuvre car, en général, les processus de production impliquent de nombreuses personnes, en plus du risque de fuite d’informations.

Un exemple réussi de secret industriel est le Formule Coca-Cola, dont la recette est conservée depuis plus de 100 ans dans un coffre-fort à Atlanta, aux États-Unis, où se trouve le siège social de l’entreprise.

Et qu’est-ce qu’un brevet?

Dans le cas des brevets, le l’inventeur divulgue son invention lors de la demande de titre auprès de l’Institut national de la propriété industrielle («INPI», agence fédérale spécialisée dans la délivrance de brevets et de marques). En revanche, la loi brésilienne sur la propriété industrielle («LPI», loi n ° 9 279/1996) vous garantira le droit d’exploiter exclusivement cette invention pendant un certain temps. Les brevets sont très courants dans le domaine des médicaments, par exemple, et même des produits simples comme l’aspirine (acide acétylsalicylique) ont déjà été protégés par un brevet.

Voir aussi: quel est le rôle d’Anvisa en santé publique?

Quel est l’avantage des brevets?

Les brevets favorisent l’innovation … à condition que les avantages soient accordés dans la bonne mesure.

L’avantage du brevet est que la divulgation de l’invention permettra la processus d’innovation se perpétue, car à l’expiration de la période d’exclusivité, d’autres entreprises pourront exploiter le résultat et l’améliorer. En outre, il y a une plus grande sécurité juridique pour l’inventeur, car même si des concurrents parviennent à développer la même technologie en parallèle, ils ne pourront pas l’exploiter tant que le brevet est en vigueur.

Pour que ce système de protection des inventions fonctionne correctement (égalisant l’intérêt de l’individu à récupérer ses investissements et ses bénéfices, avec l’intérêt public d’élargir l’accès aux produits innovants), un aspect fondamental est terme d’exploration exclusif accordées au profit des titulaires de brevets.

À cet égard, l’IPV a établi deux règles distinctes. D’une part, en règle générale, l’exclusivité est garantie par un Période de 20 ans, à compter de la date à laquelle l’intéressé dépose la demande de brevet auprès de l’INPI. Autrement dit, pendant cette période, seul l’inventeur peut produire et vendre ce produit particulier.

Cependant, actuellement, si l’INPI met plus de 10 ans pour analyser cette demande, l’intéressé aura une prolongation de la durée d’exclusivité (par exemple, si l’INPI met 13 ans pour analyser la demande, la durée du brevet sera 23 années).

On peut imaginer que ce terme supplémentaire serait accordé très rarement, mais il y a une mise en fourrière historique des processus à l’INPI (communément appelé l’arriéré INPI) et, par conséquent, il est très courant que l’analyse des demandes de brevet prenne plus plus de 10 ans. Dans le cas des médicaments, par exemple, il existe des brevets d’une durée de plus de 30 ans (c’est-à-dire dont la demande a été traitée à l’INPI pendant plus de 20 ans avant son approbation).

ADI n ° 5529 et brevets

Cette situation a bien sûr un impact sur la vie de tous les Brésiliens, car l’extension du monopole prix des produits qui sont déjà anciens restent très élevés (par exemple, parce que les génériques n’entrent pas sur le marché). Le domaine de la santé est le plus touché, soit par les valeurs d’acquisition pratiquées par le Système de Santé Unifié (avec un impact de plus de 3,8 milliards de R $, selon une étude de l’UFRJ Innovation Economics Group présentée à l’ADI), soit par prix aux consommateurs finaux dans les pharmacies.

En conséquence, en 2016, le bureau du procureur général a intenté une action en justice contre Action directe d’inconstitutionnalité (DJA n ° 5.529) auprès de la Cour suprême fédérale («STF») pour limiter la durée des brevets à 20 ans au Brésil.

Aujourd’hui, il existe plusieurs produits (en particulier les médicaments) qui sont protégés par des brevets depuis plus de 20 ans. Par conséquent, si l’ADI est acceptée, d’autres concurrents pourront entrer immédiatement sur le marché. C’est le cas des médicaments génériques, qui peuvent réduire le coût d’achat du système de santé unifié et des patients en pharmacie – c’est ce qui soutient ceux qui défendent l’inconstitutionnalité.

Lire aussi: que signifie la judiciarisation de la santé?

En revanche, les grands investisseurs technologiques qui sont les principaux bénéficiaires de ce terme supplémentaire ont rejoint ADI par le biais d’associations professionnelles pour défendre la constitutionnalité de l’IPV. Selon eux, sans le terme de monopole supplémentaire, il ne serait pas possible de récupérer les investissements en R&D – ce qui entraverait l’innovation.

ADI n ° 5,529 sera jugé le 7 avril 2021, selon le calendrier publié par le STF. Le procès contient des études juridiques et économiques précieuses pour aider les ministres de la Cour suprême dans leur décision. Au vu de l’impact que cette décision aura sur la vie de chacun de nous, il est important de s’informer et de construire, chacun, notre position sur le sujet. Bonnes études!

Avez-vous aimé le contenu? Laissez votre avis dans les commentaires!

Et vous connaissez déjà notre chaîne YouTube? S’inscrire!

RÉFÉRENCES

Luisa Purchio: STF se prépare à juger une action décisive pour la rupture des brevets. Voir

Liliane Roriz; Otto Licks; Felipe Mesquita et. al: les débuts de la propriété intellectuelle dans le STF: ADI 5529 et ses impacts systémiques

SUPER INTÉRESSANT: l’aspirine

SUPER INTÉRESSANT: comment la formule Coca-Cola reste secrète, même avec toutes les techniques de la chimie moderne

COUR SUPRÊME FÉDÉRALE: STF anticipe l’arrêt de la loi sur la propriété industrielle au 7 avril. STF – Presse


Vous pourriez également aimer...