ALBA-TCP exhorte l’État colombien à respecter les droits de l’homme

Ce lundi, l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique – Traité commercial des peuples (ALBA-TCP) a demandé à l’État colombien de respecter les droits de l’homme de ses citoyens.

«L’ALBA exprime sa préoccupation face à la violence qui est subie en Colombie et la condamne. Elle appelle l’Etat à respecter les droits de l’homme et à garantir le dialogue », a réitéré la secrétaire exécutive du bloc régional, Sasha Llorenti à l’issue de la première rencontre avec les Centres de Pensée du Sud, Afrique, Amérique, Europe, référé AVN.

Il a souligné qu’il importait que d’autres pays s’unissent pour rejeter les assauts dont souffre le peuple colombien.

Auparavant, Llorenti avait lu une déclaration de l’instance dans laquelle ils condamnaient la violence et la répression contre ceux qui manifestent dans le pays voisin pour, entre autres, exiger de meilleures politiques de protection sociale.

Le secrétaire a ajouté que de l’ALBA-TCP, il insiste pour que le bon sens prévale et ils espèrent que la violence cessera, en plus qu’il y a une garantie pour que les problèmes structurels soient résolus par des mécanismes démocratiques.

Propositions post-pandémie

La réunion a compté avec la participation de plus de 20 instituts de réflexion des continents d’Amérique, d’Afrique, d’Asie et d’Europe à la recherche de l’élaboration conjointe d’une proposition pour un monde post-pandémique.

Llorenti, a affirmé qu’il a soulevé les défis qui doivent être relevés en tant que famille, en plus de garantir la construction d’un nouvel ordre international avec justice et respect de l’autodétermination des peuples sans violence.

« Nous allons avoir une série de réunions et nous espérons que d’ici le mois de septembre, avant l’Assemblée nationale des Nations Unies, nous aurons un document avec des propositions concrètes », a-t-il souligné.

D’autre part, il a réitéré que de l’ALBA-TCP une proposition différente a été soulevée, non seulement avec la création d’un fonds humanitaire pour l’achat de vaccins mais aussi la création d’une banque de vaccins pour garantir l’accès, a déclaré VTV.

« Cette inégalité dans la distribution des vaccins montre et montre comment le monde est organisé », a déclaré Sacha Llorenti.

★★★★★