Le Brésil

ANEEL : comprendre ce que c’est, comment ça marche, et son importance !

Image : Divulgation ANEEL
Image : Divulgation ANEEL

L’Agence nationale de l’énergie électrique (ANEEL) a été créée en 1996 dans le but de réglementer et d’inspecter le secteur brésilien de l’électricité. Comme il s’agit d’un organisme de réglementation lié au ministère des Mines et de l’Énergie, il doit se conformer aux directives et aux normes établies par le gouvernement fédéral.

Dans cet article, nous allons vous expliquer ce qu’est l’ANEEL et son fonctionnement !

Qu’est-ce que l’ANEEL et pourquoi a-t-elle été créée ?

L’Agence Nationale de l’Energie Electrique (ANEEL) est agence de régulation du secteur électrique brésilien, créé dans le but de réglementer et superviser la production, le transport et la commercialisation de l’énergie électrique sur notre territoire. Il est régi par la loi n° 9 427/1996 et le décret n° 2 335/1997.

Son rôle est de veiller à l’application de la loi fédérale et au bon fonctionnement du secteur. À cette fin, il peut créer des normes (régulières) et appliquer des sanctions (superviser), ainsi qu’établir des tarifs et régler les différends entre les consommateurs et les concessionnaires de distribution d’énergie. L’ANEEL est également chargée de promouvoir les appels d’offres pour les entreprises du secteur de l’électricité.

La façon la plus simple de comprendre le rôle de l’ANEEL est de comparer une institution similaire, mais plus présente dans la vie quotidienne brésilienne : ANATEL, l’agence qui régule le secteur des télécommunications. Les deux remplissent des fonctions similaires, bien que chacune soit responsable d’un secteur. Alors que l’ANATEL supervise, régule et gère les concessions des entreprises de téléphonie, d’internet et de télévision par câble, l’ANEEL le fait pour les entreprises qui produisent, distribuent et fournissent de l’énergie électrique.

Création de l’ANEEL

L’ANEEL a été créée en 1996 après un important mouvement de privatisation lancé au début des années 1990. Durant cette période, le Brésil traversait une grave crise fiscale et le secteur de l’énergie électrique rencontrait des difficultés financières. En 1992, l’ancien président Fernando Collor a inclus dans son plan national de privatisation (PND – 1990) deux distributeurs contrôlés par Eletrobrás, holding les entreprises publiques d’électricité et l’entreprise chargée de planifier et d’exécuter les politiques publiques du secteur.

Ainsi, le projet de privatisation du secteur fédéral de l’électricité a commencé, qui a été poursuivi par ses successeurs, Itamar Franco et, principalement, Fernando Henrique Cardoso. Cette dernière a promulgué la loi n° 9 074 en 1995, qui réglementait la concession des services publics d’électricité.

L’institution qui réglementait à l’époque l’exploitation de l’énergie électrique était le Département national de l’eau et de l’énergie électrique (DNAEE), un organisme créé en 1965 pour travailler avec Eletrobrás au développement du secteur. La DNAEE, cependant, était confrontée à des limitations structurelles et à une faible autonomie politique pour inspecter efficacement les concessionnaires.

En 1996, le ministre du MME de l’époque a envoyé une proposition de loi à la Chambre des députés pour reformuler la réglementation du secteur avec la proposition de remplacer la DNAEE par l’ANEEL. Le projet a été critiqué, entre autres facteurs, pour avoir donné peu d’autonomie de décision au nouvel organe, ce qui a conduit l’ancien député José Carlos Aleluia à présenter un projet de remplacement, comprenant des innovations telles que la figure d’un directeur à durée déterminée, pour assurer autonomie. . Le substitut a été approuvé d’urgence et Fernando Henrique Cardoso a été promulgué le 26 décembre 1996 en tant que loi n ° 9 427, donnant naissance à l’ANEEL.

Autarcie, agence de régulation… que voulez-vous dire ?

Juridiquement, l’ANEEL est classée comme membre de l’administration indirecte, agence fédérale et agence de régulation rattachée au Ministère des Mines et de l’Energie (MME).

LA administration indirecte il est composé d’entités qui exercent des fonctions étatiques ou d’intérêt public, mais ne sont pas sous le commandement direct du pouvoir exécutif. Ces entités ont été créées pour décentraliser les compétences de l’administration publique, donnant l’autonomie à des entités spécialisées pour agir de manière indépendante et constante, sans ingérence excessive des titulaires de postes élus et des membres nommés par le gouvernement, qui peuvent changer à chaque cycle électoral. Les ministères et secrétariats d’Etat, par exemple, font partie de l’administration directe. Du côté indirect, des entités comme l’ANEEL et l’ANATEL.

La classification juridique de l’ANEEL, au sein de l’administration indirecte, est autorité fédérale. Les autarquias sont créées par la loi et suivent l’objectif fondamental de l’administration indirecte : être des entités autonomes et spécialisées dans un service d’intérêt public ou une fonction de l’État. L’ANEEL a son propre CNPJ et son propre règlement intérieur, bien qu’il exerce les pouvoirs du Pouvoir Exécutif Fédéral.

Plus précisément, l’ANEEL est une organisme de réglementation, autarcies créées dans le but de donner un traitement technique et dépolitisé à la régulation d’un certain secteur. D’autres exemples d’agences de régulation sont l’ANCINE (Agence Nationale du Film) et l’ANVISA (Agence Nationale de Surveillance Sanitaire).

Enfin, votre lien vers le Ministère des Mines et de l’Energie c’est une manière de s’assurer que ses activités sont conformes aux objectifs du gestionnaire public. L’ANEEL est sous la surveillance constante du pouvoir exécutif et doit se conformer à ses directives et plans, ainsi qu’être responsable de ses performances.

Que fait l’ANEEL ?

Selon le site internet de l’institution, l’ANEEL a pour mission d’agir en tant que « médiateur et promoteur d’une relation équilibrée entre l’Etat, les agents du secteur de l’électricité – les entreprises de production, de transport, de distribution et de commercialisation d’énergie – et les consommateurs ».

La loi n ° 9 427/1996, qui a créé l’organisme, a établi l’objectif de «réglementer et inspecter la production, le transport, la distribution et la commercialisation de l’énergie électrique, conformément aux politiques et directives du gouvernement fédéral».

Comment accomplit-il chacun de ces objectifs ?

Règlement ANEEL

L’activité de réglementation de l’ANEEL s’exerce au moyen de résolutions, de notes techniques, d’ordonnances et d’autres actes administratifs, visant à transformer les directives fédérales pour le secteur de l’énergie électrique en règles. Dans cette activité, le corps établit, par exemple, le tarifs et pavillons qui composent et influencent les comptes des consommateurs. Des normes de qualité sont également établies pour le service, tant pour la fourniture et la production d’énergie que pour le service à la clientèle.

Vous avez peut-être entendu parler de cette règle qui oblige les services publics à rembourser les consommateurs en cas de dommages aux appareils électriques lors d’une panne de courant. Cette obligation découle de la résolution ANEEL 414/2010, prise au sein de l’autorité de régulation de l’organisme.

Contrôle par l’ANEEL

L’inspection vise à garantir la prestation de services de qualité et la conformité des entreprises d’énergie électrique à la réglementation propre à l’ANEEL et à la législation en vigueur. La mission est effectuée par trois surintendances, une pour chaque matière.

LA Surintendance de l’inspection des services de production (SFG) il contrôle la production d’énergie électrique, les travaux de construction de nouvelles centrales et les obligations contractuelles des entreprises chargées de la production.

LA Surintendance de l’Inspection des Services d’Electricité (SFE) est chargé de surveiller les étapes de transmission et de distribution de l’énergie électrique, c’est-à-dire des entreprises qui acheminent effectivement l’énergie produite dans les centrales jusqu’au consommateur.

LA Surintendance de l’Inspection Economique et Financière (SFF) contrôle la performance économique des agents, le respect des obligations contractuelles et autres réglementations sectorielles. Le SFF contrôle également certaines opérations qui nécessitent l’accord préalable de l’ANEEL, telles que les modifications des statuts des sociétés, la recherche d’autres services et l’exportation ou l’importation d’énergie.

Le non-respect des normes et des lois de l’industrie peut générer les sanctions allant des avertissements et amendes à la résiliation de la concession, c’est-à-dire l’exclusion de l’entreprise du service public de l’énergie électrique.

Service Clients

La comparaison faite entre l’ANEEL et l’ANATEL vaut également pour le service client. Il y a aussi « se plaindre à l’ANEEL ».

L’ANEEL propose un canal de réclamations et de règlement des litiges entre les consommateurs et les entreprises d’énergie électrique. Des problèmes tels que des pannes de courant, des frais inappropriés, des services inadéquats et d’autres problèmes de l’industrie peuvent être signalés ou résolus sur ce canal.

Cependant, il est recommandé que la première tentative de résolution s’effectue toujours devant l’entreprise directement responsable du service, la vocation de l’ANEEL étant de servir de « seconde instance » pour la résolution des conflits.

concessions

L’ANEEL est chargée de promouvoir les offres permettant aux entreprises lauréates de réaliser des prestations dans le secteur de l’électricité. Les offres sont faites en mode concurrentiel, dans lequel les entreprises doivent prouver leur qualification pour exercer l’activité proposée dans l’avis public, puis faire des propositions.

L’autorisation accordée à l’entreprise gagnante s’appelle concession de concession. Avec l’autorisation en main, l’entreprise devient concession du service qu’il assurera, qu’il s’agisse de production, de transport ou de distribution d’énergie.

Avez-vous compris ce qu’est ANEEL et ce qu’il fait ? N’oubliez pas de poster votre question ou votre opinion dans les commentaires !

Les références:

Connaissez-vous déjà notre chaîne YouTube ?


Vous pourriez également aimer...