Le Brésil

Après l’invasion du Capitole, Trump pourrait être destitué

São Paulo – Les représentants du Parti démocrate doivent déposer des demandes de destitution contre le président Donald Trump. Ils accusent le président d’avoir incité les manifestants qui ont pris d’assaut le Capitole à Washington mercredi. De nombreux législateurs, y compris le Parti républicain lui-même, estiment que Trump ne serait plus en mesure de diriger le pays avant le 20 janvier, date à laquelle le président élu Joe Biden doit prendre ses fonctions.

Une autre possibilité serait d’invoquer le 25e amendement à la Constitution américaine. Selon cette disposition, la majorité du bureau présidentiel lui-même, en accord avec le député, Mike Pence, pourrait décréter la destitution de Trump. Une telle mesure aurait même l’appui d’une partie du milieu des affaires nord-américain.

Pour le consultant et analyste international Amauri Chamorro, la possibilité d’ouvrir une procédure de destitution contre Trump est réelle, étant donné la majorité démocrate dans les deux chambres. Leur révocation devrait être autorisée, à la majorité simple, par la Chambre des représentants. Mais pour être approuvé, il faudrait une majorité qualifiée (deux tiers) au Sénat.

«Je pense que cette possibilité est réelle. Premièrement, nous avons un Congrès à majorité démocrate pour la première fois en dix ans. Deuxièmement, il y a le mécontentement de larges sections de la bureaucratie du Parti républicain, qui ont répudié la position de Trump, l’accusant même d’avoir mis le feu à la foule pour envahir le Parlement. Ils rejoindront très probablement le processus de destitution du président Trump », a déclaré Chamorro, dans un entretien avec Journal actuel du Brésil, ce jeudi (7). L’analyste rappelle également que Trump, malgré sa force politique, est un outsider parmi les républicains.

Actions

Ilhan Omar, du Minnesota, et Ayanna Pressley, du Massachusetts, sont quelques exemples de représentants démocrates qui devraient soumettre des demandes de destitution du président. D’un autre côté, Ted Liu, de Californie, a demandé au député, Mike Pence, de destituer Trump. Si le 25e amendement est invoqué, Trump pourrait faire appel. La décision dépendrait donc également de l’approbation des deux tiers des sénateurs.

En outre, de hauts responsables gouvernementaux ont déjà démissionné. Ce fut le cas de l’actuel chef de cabinet et attaché de presse de la première dame Melania Trump, Stephanie Grisham. Et aussi de l’attachée de presse adjointe de la Maison Blanche, Sarah Matthews. La secrétaire sociale de la Maison Blanche, Rickie Niceta, est un autre nom qui a également démissionné mercredi (6).

Nouvelle normale

Chamorro considérait l’invasion du Capitole comme «naturelle» par les partisans de Donald Trump, y compris la participation d’individus armés. Selon lui, l’épisode n’est pas surprenant, car des invasions comme celle-ci se sont répétées dans les assemblées législatives des États, au moins une dizaine de fois, depuis les élections de novembre, sans aucune réaction des autorités.

Il a également souligné la différence de traitement des forces de police par rapport aux milices Trumpistes. Il l’a comparé à la forte répression qui a eu lieu lors des manifestations appelées par le mouvement Black Lives Matter, qui lutte contre le racisme et la violence policière. «On voit le gars en tenue de buffle, sans chemise, avec un visage peint, comme un personnage d’un film humoristique, assis dans le fauteuil du président des États-Unis, en riant, en jouant. Une chose bizarre, et personne ne l’a emporté.

En revanche, Chamorro a condamné les actions menées par les réseaux sociaux – tels que Facebook et Twitter – venus censurer les messages du président Trump. Selon lui, ces entreprises ne peuvent pas agir comme des «tribunaux», aussi radicales et absurdes que soient les postures du président. « Trump est le reflet de la grande majorité de la société américaine, qui est raciste », a-t-il déclaré.

Regardez l’interview

Rédaction: Tiago Pereira – Edition: Helder Lima

Vous pourriez également aimer...