Le Venezuela

Barlovento s’illumine avec la torche du bicentenaire

La torche du bicentenaire, qui commémore l’exploit de libération de Carabobo en 1821, est arrivée ce jeudi à la paroisse Curiepe de la municipalité de Brión, dans l’État de Miranda, où elle a parcouru les rues les plus centrales de Higuerote et Tacarigua, selon des informations de sources du bureau du maire. de cette ville de Barloventeña.

Curiepe devient le point de départ de la visite de la torche symbolique à Barlovento.

Le député du Conseil législatif de l’entité, Gilson Pérez, et le secrétaire de la Jeunesse de l’Intérieur, Gilbert Pérez, ont remis l’appel à la maire Nora Delgado, qui était accompagnée par l’équipe politique municipale et Psuv de Curiepe, en plus aux porte-parole des unités de combat de Bolívar Chávez (Ubch), des communes et du comité local d’approvisionnement et de production (Clap), du Front de la jeunesse afro José Leonardo Chirinos, des chefs des communautés et des rues, ainsi qu’aux commandants des groupes de travail de la défense intégrale Zone (Zodi) de Barlovento et le GNB du détachement 444.

Sur la Plaza Bolívar de Curiepe, Delgado a mentionné la participation significative de Negro Primero et Josefa Camejo à la lutte pour la liberté et a demandé des applaudissements pour se souvenir du ministre de l’Éducation récemment décédé, Aristóbulo Istúriz, né à Curiepe.

Les sources ont indiqué que deux enfants des écoles Juan Pablo Sojo et Morón ont interprété Josefa Camejo et El Negro Primero. Il y avait aussi des mots d’un représentant des communes.

A Higuerote, Delgado a déclaré que recevoir le flambeau était un honneur et ils l’ont fait dans une plate-forme anti-impérialiste: « dans la mesure où nous honorons davantage la patrie, dans cette mesure nous touchons l’empire », at-il dit.

À 8 heures ce vendredi 7 mai, la maire Delgado devrait remettre le flambeau à son pair de Pedro Gual, Elbert Vivas, à Machurucuto.

Vous pourriez également aimer...