La Colombie

Bogotá commence la vaccination contre le COVID-19 pour les migrants en situation irrégulière

« Nous ne pouvons pas avoir plus d’un million de personnes sans vaccination, cela affecte tous les objectifs de couverture afin qu’à Bogotá et dans toutes les villes du pays, il y ait toutes les conditions pour vacciner la population migrante quelle que soit sa condition », Le ministre de la Santé, Fernando Ruiz, a assuré dans un communiqué.

Ils devraient être appliqués à Bogotá, l’une des villes comptant la plus grande population de migrants, en particulier Vénézuélien, 2500 doses quotidiennes aux migrants irréguliers.

Jusqu’à présent, dans les centres de vaccination les infirmières rIls voulaient la carte d’immigration ou le Permis Spécial de Permanence (PEP), un document qui a été accordé à des dizaines de milliers de Vénézuéliens pour tenter de régler leur situation jusqu’à l’approbation du Statut de protection spéciale cette année, avec lequel il est prévu de régulariser près de deux millions de personnes du pays voisin qui vivent en Colombie.

Le ministre a assuré que le pays dispose de suffisamment de vaccins pour vacciner la population et qu’il est « une question fondamentale » pour atteindre les objectifs de vaccination et réduire les taux d’incidence de la pandémie dans le pays.

« Nous avions des perspectives complexes fin août et début septembre, mais avec un très gros effort, fin septembre et jusqu’à présent en octobre, nous avons un stock de 15 millions de vaccins et nous avons suffisamment de vaccins pour avancer le Plan National. de Vaccination », Ruiz a souligné.

En Colombie, on estime qu’il y a 1,8 million de Vénézuéliens, dont jusqu’à un million devraient voir leur situation régularisée d’ici la fin de cette année avec le statut de protection.

En outre, Migración Colombia a signalé avoir détecté plus de 67 000 migrants irréguliers, de nationalité autre que vénézuélienne, au cours des 9 premiers mois de 2021, mais la plupart d’entre eux passent par la Colombie et se dirigent vers l’Amérique du Nord.

Le gouvernement colombien s’est fixé pour objectif de vacciner les 70% de la population avant la fin de l’année et entre désormais dans la « phase finale » du Plan national de vaccination « pour atteindre les objectifs », a déclaré aujourd’hui le ministre.

Le ministère de la Santé a distribué plus de 51 millions de vaccins des sociétés pharmaceutiques Pfizer, Sinovac, Astrazeneca, Janssen et Moderna, dont 41 765 308 doses ont été appliquées.

Avec lui 17 666 816 personnes bénéficient du régime complet, soit près de 35 % de la population, soit la moitié de la population cible. Ce pourcentage s’élève à 53,66 % des personnes qui ont au moins une dose du vaccin.

Le ministre a assuré que si ces objectifs sont atteints, il sera possible d’avoir un Noël normal avec le développement des foires et des festivals, mais que s’il n’y a pas suffisamment de couverture, l’autorisation ne sera pas donnée pour les réaliser.

Vous pourriez également aimer...