Caetano, Tico Santa Cruz, Cidinha Campos, partisans de Ciro, demandent à voter pour Lula

São Paulo – Le chanteur et compositeur Caetano Veloso a déclaré voter pour l’ancien président Luiz Inácio Lula da Silva (PT), toujours au premier tour. Électeur de longue date et partisan de Ciro Gomes (PDT), le musicien a estimé que la situation appelait le soutien du PT. « Ce doit être Lula », a-t-il déclaré dans une vidéo diffusée hier (19) (20) sur les réseaux sociaux, après avoir fait le L avec sa main. La décision du compositeur illustre un mouvement de l’électorat soucieux de vaincre le bolsonarisme dès le premier tour. Egalement partisan de Ciro et militant dans le champ progressiste sur les réseaux sociaux, le musicien Tico Santa Cruz, créateur du groupe Detonautas, a rejoint les noms historiques du PDT qui ont déclaré voter pour Lula.

« Je reconnais toujours l’importance de Lula, de son histoire. J’ai voté pour lui en pleurant la première fois qu’il a été élu. La première fois que j’ai voté pour Lula, c’était contre Collor. Maintenant, honnêtement, même si nous aimons Ciro, je pense que le truc c’est Lula », dit Caetano dans la vidéo.

Tico Santa Cruz estime nécessaire « de mettre fin à ce régime de haine et de souffrance », en déclarant son vote pour Lula. « Résoudre au premier tour. Un vote utile pour Lula est le moyen de mettre fin à ce cycle de tragédies », a-t-il déclaré samedi (17). Le chanteur a souligné qu’il reste fidèle à Ciro, et espère que le scénario en 2026 sera différent. « Ciro Gomes 2026 est là, et nous allons tout mettre en œuvre pour lui donner sa chance (…) Dans le silence de la cabine, vous, votre cœur et votre conscience pouvez résoudre cela ! Mon vote ira à ça ! Il arrive! »

Brizolistas de Lula

Les ailes historiques du PDT, le parti de Ciro, ont également lancé une campagne pour défendre le vote pour Lula. Ce mercredi (21), des dissidents du parti et des Brizolistas lanceront le manifeste « Travaillistes pour la démocratie : le vote nécessaire ». La lettre de soutien à l’ancien président sera lue dans un acte au Syndicat des ingénieurs de Rio de Janeiro.

« Travaillistes historiques et PDTistes ! Avalons à nouveau la grenouille barbue ! Socialist and Democratic Labour fait partie du camp de gauche. Nous ne pouvons pas abandonner dans la lutte antifasciste ! Nous avons besoin de chaque vote conscient pour lutter contre la barbarie. Aujourd’hui, Lula da Silva est la réponse viable, juste et populaire dans la lutte antifasciste », lit-on dans un extrait de la lettre, dont le texte sera encore publié dans son intégralité.

parole de piétons

Dans une interview au journal L’État de São Paulo, l’un des fondateurs du PDT, Carlos Roberto Siqueira Castro, qui était membre du second mandat de Brizola en tant que gouverneur de Rio de Janeiro, a confirmé la position. Selon Siqueira, le PSDB et le MDB, qui soutiennent actuellement Simone Tebet (MDB) devraient également former le front autour de Lula. « Le divisionnisme au sein des forces démocratiques ne fait que contribuer à Bolsonaro, qui est une hécatombe dans la vie brésilienne », dit-il. « Le MDB et le PSDB eux-mêmes devraient essayer de s’unir et de soutenir Lula dans cette élection pour mettre fin à cette tragédie. J’espère que le candidat Ciro Gomes pourra faire un examen de conscience, changer le cours de ses manifestations et mettre fin à ces critiques contre un allié, qui est Lula.

Parmi les Brizolistas qui défendent le vote du PT figurent l’ancien directeur de la Fondation Leonel Brizola à Minas Gerais André Luan et Leonel Brizola Neto. « Nous irons à l’unité et terminerons au premier tour pour ne donner aucune chance à ce vendeur de pays, ce vendeur de pays, qui est un danger et détruit l’héritage ouvrier de Getúlio Vargas, João Goulart et Leonel Brizola. Ensemble, vainquons le fascisme et l’extrême droite. C’est Lula au premier tour », a déclaré Brizola Neto sur ses réseaux sociaux.

deux dans la course

Un autre piéton historique qui déclare son soutien à Lula est le radiodiffuseur Cidinha Campos. Députée d’État de Rio jusqu’en 2018, elle a souligné que ce qui est en jeu, c’est la démocratie et le Brésil. «Bolsonaro a déclaré que s’il ne gagne pas au premier tour avec plus de 60% des voix, quelque chose d’anormal se sera produit au Tribunal supérieur électoral (TSE). J’en ai marre. L’heure de la décision est venue. On ne peut plus parler de candidats comme s’il y avait une vraie concurrence », a-t-il déclaré.

« Tout le monde n’est pas en lice. Sont deux. Cyrus est sorti. Les candidats sont Bolsonaro et Lula. Ça ne sert à rien que je dise que je suis Ciro. J’apprécie vraiment ma fête. Je suis chez PDT depuis plus de 40 ans. Mais je ne peux pas. J’aime mon parti, mais je mets mon pays au-dessus. Par conséquent, je déclare mon vote pour le président. Je voterai pour Lula.

Déclarations de Caetano et Cidinha Campos

★★★★★