Le Brésil

Camargo est retiré de la gestion des serveurs de la Fundação Palmares

São Paulo – Le président de la Fondation Palmares, Sergio Camargo, a été démis de ses fonctions liées à la gestion des personnes par le tribunal du travail. Il vous est interdit de nommer, disculper et transférer des serveurs, de faire appel à des sociétés externalisées ainsi que d’intimider ou de harceler les serveurs et anciens serveurs, y compris via les réseaux sociaux.

La décision est prise par le juge Gustavo Carvalho Chehab, du 21e tribunal du travail de Brasilia. Le magistrat a partiellement répondu à une demande du ministère public du Travail (MPT), qui souhaitait la destitution de Camargo de son poste pour pratique de harcèlement moral.

Dans son ordonnance, Chehab a noté qu' »il était clair pour ce tribunal que les abus allégués du 2e prévenu sont centrés sur la gestion des personnes et l’exécration publique possible d’individus ». Le magistrat a affirmé que « si l’action abusive du 2e prévenu peut être identifiée et isolée (ou écartée) dans une mission donnée », sa révocation de ces fonctions serait suffisante, sans qu’il soit nécessaire d’être démis de ses fonctions.

Employés de la Fondation Palmares

Avec cette décision, le directeur du Département de la promotion et de la promotion de la culture afro-brésilienne, Marcos Petrucelli, sera responsable de la gestion des personnes à la Fondation Palmares.

Fin août, Camargo a été dénoncé par le ministère public pour pratique de harcèlement moral, de persécutions idéologiques et de discrimination à l’encontre des employés de l’institution.

Sérgio Camargo est la cible de plaintes aux Nations Unies (ONU) par des organisations du mouvement noir brésilien qui pointent des violations des droits humains. L’action sans précédent a eu lieu à la fin du mois de juillet de cette année. L’appel envoyé a été signé par la Black Coalition for Rights, une entité qui regroupe 200 groupes et collectifs noirs pour promouvoir des actions communes d’influence politique nationale et internationale.

Vous pourriez également aimer...