Le Brésil

Castelo de Terra devrait être lancé pendant la Semaine de l’environnement

São Paulo – La sortie du long métrage château de la terre marque la Semaine de l’environnement, qui commence le lundi (1) et se terminera le samedi (5), Journée mondiale de l’environnement. Le documentaire dépeint la trajectoire de la réalisatrice elle-même, la Française Oriane Descout, et de son partenaire Márcio Marreco, après avoir quitté une vie de classe moyenne en Europe pour créer, aux côtés de son partenaire, une société dans le Minas Gerais rural. Le film sera disponible sur les plateformes numériques de Descoloniza Films à partir de ce jeudi (3).

Oriane abandonne sa vie commune et son travail salarié à Paris pour construire sa maison de manière autonome, collective et durable et commencer à cultiver sa propre nourriture. Tout à côté de Marreco. Dans cette optique, le documentaire présente différents niveaux de transition et des questions personnelles qui se posent dans un contexte capitaliste et sont souvent frustrantes. Il montre comment changer de vie, c’est sortir de sa zone de confort pour s’adapter à une autre réalité, obligeant à remettre en question ses certitudes et ses habitudes.

D’autre part, la société environnante continue d’évoluer, pas toujours dans un sens favorable aux voies alternatives. La crise politique brésilienne de ces dernières années, par exemple, est l’un des faits que le couple ne pouvait et ne voulait pas ignorer. C’est sur ces questions que château de la terre discute, principalement à travers les conversations entre Oriane et Marreco, et la narration en off, des contacts d’Oriane en français.

Semaine de l’environnement

La Semaine de l’environnement a d’autres événements programmés. A Rio, la première action du Projet Planter l’Avenir a été réalisée, avec la culture de plants en bordure du Recreio dos Bandeirantes. Toujours en l’état, mais à Cabo Frio, l’ONG Mar Sem Lixo a programmé des actions de sensibilisation environnementale dans un centre commercial de la ville. Des événements sont également prévus à Paraty, tels que le nettoyage de la plage, des présentations de films, la plantation d’arbres et des entretiens avec des écologistes.

:: TVT présente ce mercredi un documentaire sur la campagne Lula Livre ::

À Petrolina, dans l’arrière-pays du Pernambuco, environ 30 000 alevins d’espèces indigènes ont été relâchés dans le fleuve São Francisco. Dans l’action menée par la Société de développement des vallées de São Francisco et Parnaíba (Codevasf), des poissons tels que le piau, le curimatã et le pacamã ont été placés dans le Velho Chico.

Dans le Maranhão, le Secrétariat de l’environnement et des ressources naturelles (Sema) organise la Semaine nationale de l’environnement jusqu’au 9. Le programme comprend des conférences, une distribution de semis au Parque do Rangedor, des sentiers au Parque do Itapiracó et des actions de nettoyage de la rivière. Les événements seront diffusés sur la chaîne Sema TV. En outre, des semis indigènes seront plantés dans le parc d’État de Bacanga, avec les bénéficiaires du programme Maranhão Verde.

Vous pourriez également aimer...