La Colombie

C’est ainsi que s’est déroulé le premier jour de quarantaine à Bogotá

Le Secrétariat du gouvernement a assuré le reste du premier jour de quarantaine obligatoire à Bogotá. Au cours de la journée, plus de 880 opérations ont été menées dans les 20 localités afin de vérifier le respect de la mesure et le respect élevé par les citoyens a été mis en évidence.

Il a été démontré que dans les zones commerciales traditionnelles où les foules sont normalement générées, la mesure a été respectée, ce qui se traduit par une réduction du nombre de personnes dans la rue, ainsi qu’une diminution de la circulation des véhicules.

«Nous apprécions grandement les citoyens de Bogota pour leur engagement envers les soins collectifs. Aux différents points de contrôle, nous avons trouvé principalement des citoyens qui se rendaient au travail pour fournir des services essentiels. Veuillez continuer à prendre soin de nous, ce n’est qu’ainsi que nous pourrons surmonter ce troisième pic dans la capitale », a indiqué Luis Ernesto Gómez, secrétaire du gouvernement.

Cependant, avec une coupure à 17h00, 583 assignations à comparaître ont été imposées à des personnes en raison de la foule, du non-respect de la restriction totale à la mobilité, de l’ouverture d’établissements commerciaux sans exigences légales ou sans être exemptés de la mesure et pour la vente de boissons alcoolisées.

Réunions clandestines pendant la quarantaine

Aux premières heures de ce samedi, deux réunions clandestines ont été retrouvées à Engativá. Dans le quartier de La Clarita, 17 personnes se sont rassemblées consommant des boissons alcoolisées et sans respecter les mesures de biosécurité, et une autre dans le quartier de Santa Rosita. Tous les participants ont été imposés en comparaissant pour non-respect du décret 135 du 5 avril 2021.

Journées d’inspection, de surveillance et de contrôle dans les villes de Bogotá

De même, l’activité économique a été temporairement suspendue dans 4 établissements commerciaux des villes d’Engativá, Antonio Nariño et Tunjuelito. 136 fermetures volontaires ont été effectuées tout au long de la journée aujourd’hui, à des établissements qui n’étaient pas encore clairs sur les exceptions.

Plus de 1 500 fonctionnaires des maires locaux, 4 000 policiers et 600 uniformes de l’armée ont accompagné les journées d’inspection, de surveillance et de contrôle dans les 20 villes de Bogotá pour protéger la santé et la vie de tous les citoyens de Bogota.

Réduction de l’utilisation du système Transmilenio

L’utilisation du système Transmilenio dans la ville a également été réduite de 55%, par rapport à samedi il y a deux semaines.

Vous souhaitez également lire:

Pendant les trois jours de quarantaine générale, seuls ceux qui fournissent des services de santé essentiels peuvent être mobilisés; soins aux personnes âgées, mineures, handicapées, malades ou vulnérables; ceux qui travaillent dans l’ordre public, la sécurité générale et les soins de santé, en cas de force majeure ou d’extrême nécessité.

De plus, une personne par famille pourra sortir pour s’approvisionner et acheter de la nourriture, des produits pharmaceutiques, des produits de santé et des produits de première nécessité.

Bureau du maire de Bogotá • Colombia.com • Dim, 11 avril / 2021 8h08

Vous pourriez également aimer...