Le Venezuela

Congrès installé de la nouvelle ère dans l’état de Nueva Esparta

Dans l’État de Nueva Esparta, l’équipe promotrice du Congrès de l’ère nouvelle a été installée, dans le but de constituer de larges majorités pour faire avancer la reprise économique du Venezuela et surmonter le blocus économique.

C’est ce qu’a déclaré le député à l’Assemblée nationale et agent de liaison du Parti socialiste du Venezuela (PSUV) dans l’État de Nueva Esparta, José Gregorio Vielma Mora, qui était chargé de prêter serment aux équipes des 38 mouvements sociaux qui font la vie dans l’entité insulaire et composent ledit Congrès.

Vielma Mora a souligné que les trois prémisses qui dirigent le Congrès de l’ère nouvelle sont la dénonciation de toutes les mesures coercitives unilatérales traduites premièrement en blocus économique ou siège ; majorité à l’Assemblée nationale grâce à un peuple qui s’est mobilisé et est allé voter pour ce qui a aujourd’hui des lois en sa faveur ; et le passage d’une situation économique et sociale difficile à une croissance économique remarquable.

«De cette terre héroïque, j’exhorte les mouvements sociaux et chaque Vénézuélien à dénoncer au monde la vérité, les effets subis par le peuple en raison de l’application de mesures impériales coercitives, et à nous consacrer corps et âme de manière responsable à la réalisation avec préparation et Conviction du Congrès à tous les secteurs », a déclaré le leader du PSUV.

Pour sa part, le vice-président de l’organisation du PSUV, Pedro Infante, a rappelé qu’au cours des sept dernières années à la suite de la signature du décret Obama en 2015, des situations complexes ont été vécues dans le pays.

« Ils ont brisé les rêves de nos jeunes, ils ont essayé de mettre fin à la possibilité de croire en l’avenir, une décennie où l’impérialisme a utilisé toutes ses ressources pour détruire la patrie, cependant, ils n’y parviendront jamais, car sans le savoir ils ont nous ont renforcés. Ils nous ont rendus plus forts pour résister à chaque assaut », a déclaré Infante.

L’acte a eu lieu dans la ville de La Asunción, capitale de l’État, où se sont réunies les structures des 38 mouvements sociaux qui font vivre la région insulaire : communicants, femmes, pêcheurs, jeunes, agriculteurs, diversité sexuelle, éducation, culture, sportifs, Afro-descendants, entre autres.

Mouvements sociaux engagés dans la croissance du Venezuela

Leonardo Marín, membre du Mouvement des pêcheurs, a souligné l’importance de ce secteur pour la croissance économique du Venezuela.

«Nous, en tant que secteur de la pêche, sommes le fer de lance du développement de la zone économique spéciale puisque nous sommes des producteurs qui sont dans cette vaste mer des Caraïbes garantissant des protéines au peuple vénézuélien. Et depuis le Congrès de l’ère nouvelle, nous nous engageons à continuer à travailler pour la défense de notre souveraineté nationale », a déclaré Marín.

Du Mouvement des Communicateurs, Stephanie Arjona, a exprimé : « Nous sommes au Congrès de la Nouvelle Ere en assumant l’engagement d’apporter la vérité du Venezuela et de Nueva Esparta au monde ».

Pour les femmes, Cirila González a déclaré que le Congrès de l’ère nouvelle apportera de nombreux bénéfices aux mouvements féministes car l’unité de toutes les femmes révolutionnaires sera renforcée autour de l’objectif principal, qui est la croissance économique du pays.

« Ce gouvernement révolutionnaire est féministe et a toujours pris en compte la force des femmes qui sont toujours en première ligne dans tous les processus », a déclaré González.

Vous pourriez également aimer...