Le Venezuela

Criollo Manu Bastidas brille à la tête de deux programmes en Colombie |

Le présentateur vénézuélien Manu Bastidas a rejoint l’équipe talentueuse de la chaîne CNC Medellín, l’une des plus importantes du pays voisin. Mais il ne fait pas seulement partie des présentateurs du journal télévisé, mais présente également un espace à son nom : « En ondes avec Manu Bastidas ».

C’est une émission dédiée à l’interview de personnalités du divertissement. Acteurs, artistes, chanteurs, présentateurs de télévision, athlètes, comédiens, designers et autres personnalités sont passés par son micro, pour connaître sa facette professionnelle et personnelle d’un point de vue frais, respectueux et humain.

« Je suis arrivé à la télévision colombienne après un an d’efforts à travers les réseaux sociaux. Faire preuve de fraîcheur, de positivisme, sans jaunissement et montrer le côté humain de l’artiste, ce que beaucoup de gens ne font pas car ils se concentrent uniquement sur la carrière en tant que telle et que j’ai beaucoup aimé la chaîne CNC Medellín, qui m’a donné une belle opportunité d’être le présentateur du journal télévisé et maintenant la première de mon nouveau programme intitulé «Al aire con Manu Bastidas», où je porte tout le travail que j’ai fait dans les réseaux, représentant toujours mon pays, le Venezuela », a commenté le Larense.

Condition spéciale

Se rendre à la télévision colombienne n’a pas été facile. Au-delà de repartir de zéro dans un autre pays, Manu a eu du mal à souffrir d’une maladie chronique.

« Je souffre d’une maladie appelée polyarthrite rhumatoïde juvénile depuis l’âge de 18 ans, une maladie héréditaire qui a affecté mes articulations et mes os », a-t-il déclaré.

« La première crise m’a handicapé pendant un an, me laissant dans un fauteuil roulant et incapable de marcher. Je suis arrivé en Colombie et j’ai dû beaucoup travailler sans traitement. À cause de cela, ma maladie a progressé », a déclaré le jeune communicateur.

Il se remet actuellement de la dernière, qui l’a rendu incapable de marcher. Mais au lieu de pleurer, elle a décidé de vendre des mouchoirs. « Cette année-là, avec beaucoup d’efforts, j’ai commencé un projet appelé » De todo un poco « , où je fais des interviews sur IG Live avec des artistes, et apporte ainsi un message positif et divertissant à toutes les personnes qui ont passé un mauvais moment dans cette pandémie, en leur rappelant qu’il y aura toujours quelqu’un de pire, et que nous devons toujours remercier la vie et Dieu pour ce que nous avons », a-t-il expliqué.

Lire l’intégralité de l’actualité sur Chevere.life

Vous pourriez également aimer...