Le Venezuela

Dans 20 prisons, ils ont installé des tables de vote pour les détenus et les voisins

Dans une vingtaine de prisons du pays, les personnes privées de liberté ont exercé leur droit de vote, a rapporté le ministre du Service pénitentiaire, Mirelys Contreras. "Normalement aux jours électoraux, les personnes privées de liberté qui sont en qualité d'accusés votent", a précisé Contreras.

Au moment de nous faire cette déclaration, le ministre a précisé que le vote à l'intérieur des prisons se déroulait dans une totale normalité, sans aucun incident. "Par exemple, à l'Institut national pour l'orientation des femmes, Inof, 40 femmes ont été appelées à voter et déjà à ce moment (14 heures) 38 ont voté", a déclaré le ministre. "Dans les centres de vote installés dans les prisons, la communauté environnante exerce également son vote", a déclaré Contreras, qui devait voter au Colegio Cervantes, situé sur l'avenue principale de Las Palmas, municipalité de Libertador.

Le processus électoral dans les prisons a été surveillé depuis le centre de contrôle de la sécurité, un système de caméras dont le cerveau est installé dans le siège du ministère pénitentiaire, d'où le chef du bureau, avec une équipe, a observé le déroulement des élections, étape par étape, après la prison.

Vous pourriez également aimer...