Le Venezuela

Dans les régions, ils promeuvent un plan de vaccination de masse pour les enseignants

Ce jeudi, les journées spéciales de vaccination contre le covid-19 pour les travailleurs du secteur de l’éducation en régions se poursuivent, afin de vacciner un maximum d’enseignants avant de reprendre les activités scolaires en présentiel, prévues le 16 juin prochain.

Avec quatre points pour la vaccination de masse, la journée dans l’État d’Anzoátegui a repris ce jeudi 9 septembre. La directrice de la zone éducative régionale, Carmen Castillo, a indiqué que pour cette deuxième phase, les première et deuxième doses sont garanties pour 10 000 travailleurs dans les écoles publiques et privées de tout l’État.

Castillo a expliqué que dans le nord, ils appliquent les vaccins à l’école Eulalia Buroz de Barcelone et au Grupo Escolar Sotillo à Puerto La Cruz, où 2 500 et 1 500 personnes ont été convoquées pour le premier jour, respectivement.

Le responsable a annoncé que les autres points d’attention massive des travailleurs sont disposés dans la municipalité d’Anaco, zone centrale, et Simón Rodríguez, zone sud de l’entité.

Dans les communes étrangères, les directeurs, les enseignants, les mères transformatrices et les agents scolaires seront pris en charge dans les CDI selon un horaire spécial du soir, et ils seront convoqués par la Zone éducative.

En ce qui concerne les chiffres de couverture du processus de vaccination anticovid, destiné au secteur de l’éducation et qui a commencé en mars de cette année dans l’État, Catillo a déclaré qu’à ce jour ils dépassaient 40% et a rappelé qu’ils articulent le travail avec l’état-major général de la santé pour atteindre l’objectif de 70 % vaccinés pour un retour en toute sécurité dans les salles de classe, tel que prévu par le gouvernement national.

À Anzoátegui, les première et deuxième doses sont garanties pour 10 000 travailleurs des écoles publiques
et privé dans tout l’État.

A Yaracuy, l’objectif est de vacciner 20 000 travailleurs du secteur

A Yaracuy ce mercredi, les journées spéciales de vaccination contre le covid-19 pour les enseignants et les travailleurs du secteur de l’éducation ont commencé, dans le cadre des mesures qui sont prises dans le but de protéger le personnel qui rejoindra les cours dans les prochains jours.

Le secrétaire général du gouvernement de Yaracuy, Juan Torrealba, a indiqué que l’objectif est d’immuniser 20 000 travailleurs liés au secteur de l’éducation dans l’entité, afin qu’ils rejoignent leur travail avec une protection immunologique adéquate.

Il a rappelé qu’en mars dernier 2 000 enseignants ont été vaccinés lors des premières journées spéciales destinées au personnel éducatif.

Aussi dans les opérations ordinaires qui sont effectuées chaque jour dans les centres de vaccination, un autre nombre important a été suivi. À ce jour, 8 000 personnes travaillant dans le secteur de l’éducation ont été immunisées dans tout l’État.

Les vaccins qui sont placés dans ce schéma vaccinal sont le Sinopharm, d’origine chinoise, qui doit être appliqué en deux doses : la seconde 15 jours après la première.

Le responsable a exhorté la population à se faire vacciner et à continuer à se protéger et à prendre soin d’elle-même, afin que la santé prévale dans l’État et que l’année scolaire commence ainsi dans la paix et la sécurité.

De son côté, l’épidémiologiste régionale, Carmen Yánez, a souligné que la vaccination des mineurs, entre 3 et 17 ans, est prévue pour qu’ils soient immunisés et puissent commencer les cours en toute sécurité. Nous n’attendons que les directives nationales pour commencer les jours correspondants.

Ils prévoient de vacciner 5 000 employés de l’Université de Los Andes

L’unique autorité sanitaire, Ramón Nieves, a indiqué que l’on estime qu’il faut vacciner 5 000 employés de l’Université des Andes (ULA).

Il a souligné qu’il avait reçu une liste des autorités de l’ULA avec 5 000 personnes qui occupent des postes différents parmi les enseignants, les employés et les travailleurs. Cependant, il a expliqué que la journée permet de quantifier avec plus de précision le personnel universitaire vacciné.

La journée de vaccination organisée par le gouvernement national s’est déroulée sur trois jours avec l’application de la première dose du vaccin chinois Sinopharm au personnel actif de l’ULA.

Tandis que : « Le Centre d’Assistance Médicale Intégrale de l’Université de Los Andes (Camiula), qui sert de centre de vaccination, a accueilli ce mercredi le personnel affecté au Nucleus Liria, ce jeudi 9, le personnel affecté aux Dépendances Centrales et pour ce vendredi , le 10 septembre, il s’occupera du personnel affecté au noyau de La Hechicera et à la Faculté d’art et de design graphique », a expliqué le directeur de ce centre de santé, Adán Colina.

María Lucila Araque, représentante du Syndicat des travailleurs de l’ULA (Sitraula), a déclaré que cette action contribue au retour des cours en présentiel dans de meilleures conditions pour empêcher la propagation du virus SARS-CoV-2.

Jesús Rodríguez, président du Centre étudiant UPTM, a confirmé que le personnel de 13 universités de l’entité Merida a également été vacciné.

Avec les informations des correspondants : Vivian Ariza, Carlos Vielma et Agusmir Guarache.

Développement…

Vous pourriez également aimer...