Le Venezuela

De nouvelles politiques tarifaires stimulent la production nationale

De la société Pharsana de Venezuela, CA – située à Valence, État de Carabobo – le vice-ministre de l’Économie productive du ministère du Pouvoir populaire de l’Économie, des Finances et du Commerce extérieur, Ricardo Javier Sánchez a annoncé que l’un des secteurs favorisés avec l’élimination de l’exemption des tarifs de 597 codes liés aux produits finis, est le secteur des produits d’hygiène personnelle, renvoie un communiqué.

« Les produits finis, qui dans ce cas sont destinés à l’hygiène personnelle, qui sont 22 codes, cela se traduit par une opportunité pour la croissance de notre industrie nationale », a déclaré Sánchez.

De l’usine dont la capacité de production atteint plus de 600 000 litres de shampooing, plus de 300 millions d’unités de coton, tampons et serviettes démaquillantes par mois, entre autres produits, Sánchez a souligné l’importance du dialogue productif avec les différents représentants industriels et la visite permanent aux Entités de Travail.

« L’industrie nationale va chaque jour prendre de l’ampleur, nous avons reçu et vu l’amour des travailleurs. C’est l’engagement de l’industrie nationale et l’engagement des travailleurs », a-t-il précisé.

De même, a-t-il souligné les accords conclus aux tables techniques du Conseil national de l’économie « nous avons entamé avec les tables techniques une étude par circuits de production qui nous a permis d’identifier avec certitude les codes tarifaires impactant la matière première dans ce cas des produits d’hygiène personnelle et des produits d’entretien ».

Il a réitéré l’engagement du Conseil national de l’économie à avancer dans la substitution des importations pour renforcer la carte productive du pays.

Avec plus de 45 ans et 11 lignes de production, Pharsana de Venezuela, CA est une entreprise pionnière dans la production de produits d’hygiène personnelle tels que le shampooing, les serviettes humides et le talc, entre autres.

Vous pourriez également aimer...