Le Venezuela

Des chauffeurs pirates sont expulsés à côté du terminal de Puerto la Cruz

Au moins 16 conducteurs de routes pirates ont été expulsés des rues Juncal, Esperanza, Democracia et Concordia, à côté du terminal terrestre de passagers de Puerto la Cruz, dans la municipalité de Sotillo de l’État d’Anzoátegui.

Les chauffeurs ont proposé des transferts vers la ville de Caracas, Valence et Maracay dans des véhicules cinq places, profitant du fait que le terminal est fermé sur instruction du ministère des Transports, dans la troisième semaine consécutive de quarantaine radicale.

Eliacci García, directeur municipal des transports et administrateur du terminal, a indiqué qu’ils restaient déployés pour empêcher les transporteurs illégaux d’effectuer des transferts interurbains.

La désinfection du disque se poursuit

Le responsable a indiqué qu’ils continuaient à désinfecter les unités de transport en commun dans toute la municipalité, dans le cadre de la deuxième phase du plan de prévention et de désinfection pour arrêter les infections au COVID-19 dans l’entité.

Environ 300 bus, fourgonnettes et chariots pour les postes qui fournissent des services dans la partie nord de l’État sont nettoyés quotidiennement dans les trois points actifs dans les rues Bella Vista, Stadium et Municipal de Puerto La Cruz.

Il a ajouté qu’ils surveillent également le respect des mesures de biosécurité, en particulier l’utilisation de masques et la distance physique au sein de chaque unité de transport.

Vous pourriez également aimer...