Le Venezuela

Des prêtres allemands bénissent les couples homosexuels

Une centaine d’églises catholiques en Allemagne a célébré ce lundi la journée centrale de bénédiction des couples appelée «Services religieux de bénédiction à ceux qui s’aiment» qui accueille également les couples homosexuels.

Ses organisateurs, qui ajoutent le slogan «L’amour gagne» à leur initiative, entendent éviter ce qu’ils appellent une «bénédiction par la porte dérobée», en allusion à celle donnée par certains curés sans l’approbation de la hiérarchie catholique et qu’ils considèrent « Gênant. »

Les prêtres catholiques de toute l’Allemagne ont lancé une rébellion sans précédent contre le pape François en lançant une énorme cérémonie de bénédiction publique pour les couples de même sexe.

L’action rebelle contre le Vatican est née en mars lorsque plus de 230 professeurs de théologie catholique d’Allemagne, dirigés par les prêtres de paroisse Burkhard Hose, de Würzburg (Bavière), et Bernd Mönkebüscher, de Paderborn (Rhénanie du Nord-Westphalie), ont signé un joint déclaration. Ils protestaient ainsi contre une déclaration du Vatican de ce mois-là, selon laquelle l’Église catholique ne pouvait pas bénir les mariages homosexuels. Dans le manifeste, le groupe a déclaré que la mesure était « marquée par un air paternaliste de supériorité et discriminatoire à l’égard des homosexuels et de leurs projets de vie ».

Pour renforcer cette protestation, des dizaines de prêtres catholiques en Allemagne ont décidé de bénir les couples homosexuels et de diffuser ces cérémonies en direct sur Internet.

La campagne a commencé hier et durera toute la semaine, bien que certaines églises aient déjà commencé dimanche.

«Nous ne voulons exclure personne. Nous célébrons la diversité des différents plans de vie et histoires d’amour des gens et demandons la bénédiction de Dieu. Sans aucun secret », affirment les promoteurs de cette initiative, critiquée par l’épiscopat allemand, sur leur site Internet. Le président de la Conférence épiscopale, Georg Bätzing, évêque de Limbourg, a fait valoir que les services de bénédiction religieuse dans les églises « ne sont pas un instrument approprié pour des manifestations ou des protestations ecclésiastiques et politiques. »

L’action a été décrite comme une réponse directe à une déclaration du Vatican qui soutenait que l’union homosexuelle est un péché et que Dieu «ne peut pas la bénir». / Agences.

Vous pourriez également aimer...