Le Brésil

Djokovic perd l’appel, est expulsé et ne participe pas à l’Open d’Australie

São Paulo – L’Open d’Australie commence demain (17) et se déroule jusqu’au 30, l’un des tournois de tennis qui font partie du soi-disant Grand Slan. En outre, le terme inclut les Open des États-Unis et de France, ainsi que Wimbledon (Angleterre). Et les Australiens ne verront pas l’un des meilleurs sportifs, le Serbe Novak Djokovic, le plus grand vainqueur de la compétition, avec neuf titres, dont les trois derniers.

Dans une période qui a duré des semaines, le tribunal australien a rejeté l’appel de Djokovic contre une ordonnance d’expulsion. Sur ce, le tribunal, lors d’une session extraordinaire à Melbourne, a ratifié la décision du gouvernement, qui a annulé le visa du joueur, pour des raisons d’intérêt public. Au tableau, il affrontera demain son compatriote Miomir Kecmanovic.

Le visa de Djokovic a été annulé car il n’était pas vacciné contre le Covid-19. Il a fait appel pour rester en Australie alors qu’il tentait d’annuler la décision afin de pouvoir participer au tournoi. Le gouvernement a affirmé que leur présence constituait un risque pour la santé et était « contre-productive » pour les efforts de vaccination d’autres personnes.

« Je respecte la décision du tribunal et je coopérerai avec les autorités pour quitter le pays », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Cela me dérange que l’accent soit mis sur moi ces dernières semaines et j’espère que maintenant l’accent est mis sur le jeu et le tournoi que j’aime le plus », a-t-il ajouté. Il sera remplacé par l’Italien Salvatore Caruso, qui avait perdu lors des qualifications.

Vous pourriez également aimer...