Le Brésil

Edmilson Rodrigues dit que Belém aura un revenu minimum à partir de janvier

Brasil de Fato – «Ed est revenu, Ed est revenu», tel était l'appel lancé à plus de 700 personnes qui se trouvaient devant le comité de campagne de l'élu maire de Belém, Edmilson Rodrigues (Psol), quelques heures après l'annonce du victoire, ce dimanche soir (29). Les électeurs se sont rendus sur le site, dans le quartier de São Braz, pour célébrer la victoire d'Edmilson, élu avec 51,75% des suffrages valables. Dans sa première déclaration, après le résultat des urnes, Edmilson a annoncé la création d'un programme de revenu minimum pour lutter contre la faim.

«Nous savons qu'en ce moment, de nombreux enfants ont faim. Sous la pluie,
beaucoup de gens souffrent, perdent des meubles qu'ils paient encore
tranches de vingt, trente mois. Donc, nous devrons faire des actions
immédiat », dit-il.

«Le 1er janvier, mon premier acte, après ma prise de fonction, sera de créer le Programme Bora Belém et aller dans les poches de la misère, faire une recherche active, car tant qu'il y aura un enfant dans la rue affamé comme on le voit à chaque coin de rue, je ne serai pas heureux. Même ceux qui ont voté pour mon adversaire veulent un Belém sans faim et sans misère », a-t-il déclaré.

Le programme consistera en un revenu minimum de 450 R $, qui, selon Edmilson, proviendra du budget de la ville elle-même. Dans son programme de campagne, Edmilson souligne que «la présence d'enfants dans le travail des enfants est visible dans les rues de Belém, et il y a un manque total de données sur la question, ce qui démontre le manque total d'intérêt des pouvoirs publics pour diagnostiquer la situation pour objectifs de formulation des politiques publiques », précise le document.

Le dialogue

Le maire a insisté sur le fait qu'il avait déjà établi des contacts avec
députés fédéraux et appelé gouverneur Helder Barbalho,
disant qu'il est prêt à unir ses forces dans des initiatives qui
profitent aux gens et qui sont également entrés en contact avec le courant
maire, Zenaldo Coutinho (PSDB), afin d'entamer un dialogue
fraternelle pour la transition du gouvernement.

Edmilson était également accompagné du député fédéral Cássio Andrade
(PSB), son adversaire au premier tour, mais de ceux qui ont reçu un soutien
seconde. «Les disputes sont terminées, le moment est de gouverner pour le peuple
Belenense », a-t-il résumé.

De plus, le maire de gauche
Il a également souligné que parmi ses priorités figurent:
faire face aux inondations dans la ville, compte tenu du début de la
période de fortes pluies qui punissent la région et qui seront utilisées pour
machines pour le nettoyage des canaux et des actions microdrain avec
participation populaire.

Edmilson a également parlé de la pandémie de Covid-19 et a promis de gouverner
basé sur des actions guidées par la science et a annoncé la création du Centro
Programme de traitement post-Covid.

«Je crois qu’il y a encore une pandémie et le risque d’un nouveau cycle,
une nouvelle phase de croissance », a-t-il déclaré, concluant que Belém sera
préparé pour la vaccination dès que le médicament est approuvé.

Vous pourriez également aimer...