Le Brésil

« En 200 ans, nous avons fait un travail très insatisfaisant » – Jornal da USP

Le Bicentenaire de l’Indépendance du Brésil, qui est célébré cette année, est plus qu’une éphéméride — c’est un moment propice pour réfléchir sur les chemins (et les déviations) que le pays a parcourus au cours des 200 dernières années et quels ont été ses principaux défis. été. Pour collaborer à cette réflexion, le Magazine de l’USP — édité par la Surintendance de la communication sociale (SCS) — publiera quatre numéros spéciaux, entièrement consacrés au bicentenaire, qui permettront de comprendre comment le Brésil s’est structuré (ou non) en tant que nation. Cette première édition traite de l’économie brésilienne, à la fois dans la période qui a immédiatement suivi l’indépendance et dans les décennies suivantes, et a été coordonnée par le professeur Hélio Nogueira da Cruz, de la Faculté d’économie, d’administration et de comptabilité de l’USP (FEA-USP). Les prochaines éditions du magazine apporteront des dossiers sur la culture et la société (coordonné par le professeur Maria Arminda do Nascimento Arruda, de la FFLCH et vice-recteur de l’USP), la politique (coordonné par le professeur José Álvaro Moisés, de la FFLCH) et la science et la technologie ( coordonné par le professeur Glauco Arbix, de la FFLCH et coordinateur de l’Observatoire de l’Innovation de l’Institute for Advanced Studies – IEA de l’USP).

tout au long du dossier Bicentenaire de l’indépendance : économie, on peut comprendre comment le Brésil, deux siècles plus tard, entretient encore « certains liens historiques profonds qui nous rapprochent encore de la période de l’Indépendance, comme la terrible répartition des revenus, le racisme, le patriarcat, le patrimonialisme et la faible priorité accordée à l’éducation et à la vie publique ». santé », comme indiqué dans la présentation du magazine, signé par Hélio Nogueira et aussi par les professeurs Flávio Azevedo Marques Saes et Guilherme Grandi, également de la FEA. le dossier BCentenaire de l’Indépendance : Economie est disponible dans ce lien.

Dans une interview avec Revue USP (voir la vidéo ci-dessous), le professeur Hélio Nogueira est intervenu sur le dossier et a réfléchi sur ces 200 ans d’économie au Brésil. Selon lui, « nous nous basons sur un modèle statique du passé ». « Bien que nous ayons réussi à créer un modèle ambitieux, avec des avancées importantes, l’industrie brésilienne ne suit pas les industries des grands pays », déclare Nogueira.

Vous pourriez également aimer...