La Colombie

Entre la rumba et l’effondrement, c’est ainsi que la Colombie se déplace sur le dernier pont de vacances de l’année

La relance économique ne s’arrête pas et pour le gouvernement national, il est prioritaire de veiller à ce que les activités productives et sociales maintiennent un nombre et une fréquence similaires à ceux des jours précédant la déclaration de la pandémie, pour cette raison la vaccination contre le COVID-19 progresse rapidement car l’objectif de l’Etat est de vacciner le plus de personnes possible d’ici la fin de l’année.

Il existe un nombre élevé de produits biologiques, le ministère de la Santé et de la Protection sociale annonce qu’environ 20 millions de vaccins sont disponibles afin que les Colombiens se rapprochent des points de vaccination et reçoivent les doses qui leur permettront de reprendre des activités suspendues depuis des mois en raison de l’urgence économique.

Sur ce dernier pont festif de l’année, Les Colombiens se sont mobilisés en masse dans les aéroports et les autoroutes à destination de différentes régions du pays, où ils se préparent à profiter de la rumba et des activités touristiques et récréatives, secteurs de l’économie qui œuvrent à la récupération, après des mois avec des chiffres rouges.

Pendant que certains font la fête, le pays s’effondre parce que l’hiver continue de tourmenter le pays provoquant des glissements de terrain, des effondrements et des blocages de routes, Mais malheureusement il fait aussi des morts et des victimes dans tous les départements.

Au cours des dernières heures, il y a eu des urgences dues à des glissements de terrain dans différentes parties du pays, dans le département de Nariño sur les limites entre ce département et Putumayo les glissements de terrain ont provoqué l’effondrement d’une partie de la surface de la route.

Dans le département du Cauca, dans la commune de Totoró Une avalanche s’est produite dans la réserve indigène de Polindara qui a jusqu’à présent fait un mort et plusieurs animaux et récoltes perdus en raison des grandes quantités d’eau ces derniers jours.

La capitale du département, Popayan, a également subi de fortes pluies et les communes de Guapi et López de Micay, avec d’autres de la côte ils ont été touchés par les inondations.

Dans le département de Santander il y a eu des dégâts importants depuis septembre causant des glissements de terrain dans les routes des provinces de la commune, García Rovira et aussi dans la municipalité de San Vicente del Chucuri.

Des centaines de personnes qui vivent dans les hauts de la ville de Bolivar ils ont dû être évacués en raison du danger posé par les glissements de terrain et le ramollissement de ceux-ci provoqués par de fortes pluies.

Les autorités climatiques en Colombie Ils ont annoncé que les pluies pourraient s’intensifier pendant le pont festif et que dans les mois à venir ils pourront être maintenus avec force générant l’alerte entre les organisations d’aide et les mêmes autorités.

Vous pourriez également aimer...