Le Venezuela

Evo Morales lance une campagne mondiale pour « éliminer » l’OTAN

L’ancien président de l’État plurinational de Bolivie, Evo Morales Ayma, a annoncé une campagne internationale pour dissoudre l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), qui, selon lui, constitue une menace pour la planète entière.

Lors d’une interview offerte à Sputnik, Morales a déclaré qu’il organisait un mouvement international, à partir de l’organisation de gauche sud-américaine Runasur, pour mettre fin à l’OTAN.

«L’OTAN est un danger pour la paix mondiale, pour la sécurité, nous sommes donc dans la tâche de parvenir à des accords avec les mouvements sociaux, non seulement en Amérique latine, mais sur tous les continents, pour l’éliminer. Si rien n’est fait contre l’Otan, elle deviendra une menace permanente pour l’humanité », a-t-il prévenu.

Il a également déclaré que l’organisation atlantique, dirigée par les États-Unis, avait lancé ces dernières semaines de nouvelles sanctions contre la Russie en rejetant l’opération militaire ordonnée par le président Vladimir Poutine dans l’est de l’Ukraine.

Il a souligné que les États-Unis exerçaient « des pressions et des menaces » sur les présidents latino-américains pour condamner la Russie pour le conflit en Ukraine.

Morales a affirmé que les présidents sont conscients de ces mandats américains, mais comme ils appartiennent au « système capitaliste », ils n’ont d’autre choix que « d’obéir ».

Ces derniers jours, le dirigeant sud-américain a appelé à une large mobilisation internationale pour stopper l’expansionnisme interventionniste de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et du gouvernement des États-Unis.

L’ancien président bolivien rappelle que l’OTAN est le principal ennemi de l’humanité, qui menace la vie, la paix et l’économie en raison de sa politique expansionniste, interventionniste et belliciste.

Vous pourriez également aimer...