Grupo Afrotrópico est prêt pour son buffet musical

« Il s’agit d’un travail collectif, comme tout devrait l’être dans la vie, afin de créer et d’atteindre des objectifs. C’est une proposition créative qui gère une grande multiplicité de rythmes, d’harmonies, de genres et de styles de musique vénézuélienne, latine et afro-caribéenne, qui emmène les auditeurs à travers l’imaginaire urbain du Venezuela », a soutenu Gilberto Simoza, créateur et directeur d’Afrotrópico, qui sera présenté le vendredi 25 août, à 18h00, dans la salle José Félix Ribas du Théâtre Teresa Carreño.

Afrotrópico est composé, outre Simoza (quatre, piano, direction et arrangements), des voix de Luz Pimienta, Miroslava Torres, Yanireé Felibert et Ginmay Gimón ; ainsi que par Giovanni Sciortino à la mandoline ; Raciel Labrada à la basse; Pablo García au saxophone ténor; Germán Domador à la batterie et aux percussions ; plus Romel Azuaje, Rony Tachón et Freddy Miranda aux percussions.

Pimienta a noté: «C’est une idée qui vient du professeur (Simoza) qui a progressivement pris forme. Il rencontrait nos belles voix sur différentes scènes et, à la fin, il a décidé que nous devrions tous être dans le même groupe ».

Miroslava, pour sa part, a souligné que « le groupe a un langage fertile en diversité et riche en expérimentation. Afrotrópico est un groupe musical conçu avec le sens de l’identité et de l’appartenance du Vénézuélien ».

Le spectacle servira à montrer une expérience multi-sensorielle appelée « buffet musical », un concert avec une dégustation afro-tropicale, dont le plat principal au menu est « les chansons de l’imaginaire urbain ».

Ce jour-là, ils seront accompagnés du mandoliniste Jorge Torres, du duo BeTwin et des enfants percussionnistes de la Schola Cantorum du Venezuela.

Les billets sont en vente à la billetterie du théâtre, sur Maketicket et sur les réseaux Afrotrópico.