Gustavo Petro célèbre un an de mandat et envoie un message depuis le pont de Boyacá

Chaque 7 août, un acte commémoratif est tenu à la Bataille de Boyacaqui a eu lieu dans le Pont de Boyacá en 1819 et comme il est courant, chaque année, de cet endroit, le président de la nation prononce un discours au pays sur les progrès que son gouvernement a faits.

Alors qu’il terminait un an depuis le début de son mandat, le président Gustavo Petro, a dressé un bilan des réalisations qu’il considère comme les plus importantes à souligner et a commencé par déclarer que « la vie est au centre de nos politiques. Le gouvernement du changement est déterminé à faire de la Colombie une puissance mondiale de la vie ».

Il l’a souligné en évoquant les efforts déployés par l’administration nationale pour susciter des négociations avec le Armée de libération nationale (ELN) et les gangs de Buenaventura et Medellín.

Le président a précisé que les intentions de paix ne signifient pas que les forces publiques doivent s’incliner, c’est pourquoi son gouvernement s’est consacré à attaquer les maillons les plus puissants du trafic de drogue. Selon ses chiffres, son gouvernement a réussi saisi 1 100 tonnes de cocaïne, a capturé 9 030 personnes accusées d’appartenir à des groupes armés, et ses forces militaires ont combattu 290 fois.

Concernant l’économie, le président a affirmé que « on nous avait dit que des emplois seraient perdus, le dollar monterait, la catastrophe économique et, au contraire, aujourd’hui, nous pouvons dire que nous avons vaincu l’inflation, qui est ce qui touche les poches des gens ». . » les plus pauvres de Colombie. Les prix commencent à baisser. »

Concernant l’éducation, le président a célébré la approbation de la loi garantissant le zéro scolarisation accéder à l’enseignement supérieur dans les universités publiques. De plus, il a été clair en déclarant que son gouvernement est celui qui a offert le plus de budget pour l’éducation publique.

Concernant les questions du secteur agricole, il a été clair en disant que des progrès sont réalisés dans l’acquisition de propriétés qui seront livrées dans les zones rurales pour leur productivité. Leurs chiffres dans ce domaine indiquent qu’ils ont a acquis 73 332 hectares pour le Fonds foncier.

« Ici, nous n’exproprions pas. Je n’ai exproprié personne. Nous achetons la terre, la formalisons et la donnons à ceux qui veulent l’exploiter », a déclaré Petro, expliquant que les terres ont été achetées à des propriétaires terriens pour leur valeur commerciale ou ont également été acquises après avoir été saisies à des trafiquants de drogue.

Le président met en avant la livraison de terres au secteur rural pour sa production. Photo : Twitter @infopresidencia

Il a conclu son discours en invitant toutes les parties à se joindre à une accord national pour changer le destin du pays, « le peuple a des attentes que nous ne pouvons pas décevoir et c’est pourquoi nous continuerons à insister sur nos politiques pour le peuple, sur la réforme de la Santé, du Travail, des Retraites et des Services Publics ».