Il Divo fête ses 20 ans avec son nouvel album « XX »

Le quatuor d’opéra pop Il Divo fête ses 20 ans avec « XX », son nouvel album mis en vente ce vendredi 9 février, avec un répertoire « épique » de ses propres chansons et reprises, et qu’il présentera bientôt sur une scène mondiale. tournée avec vraiment hâte d’exciter ses fans.

Le ténor suisse Urs Bühler, en conversation avec EFE dans un espagnol parfait, explique que les membres ont cherché à créer une œuvre « cinématographique et épique » pour marquer ce jalon, une tâche compliquée étant donné la vaste histoire du groupe et les « grandes chansons » qu’ils ont enregistrées. .

« XX » est le résultat de ce que Bühler appelle en riant le « test du parfum », une idée du ténor français Sébastien Izambard : ils ont joué les chansons des candidats dans la loge et ont cherché l’unanimité, un « j’aime ou je n’aime pas ». il », jusqu’à ce qu’un an et demi plus tard, ils aient dix finalistes.

« Nous avons essayé de faire un son clair d’Il Divo avec un grand orchestre et les grandes voix des quatre, mais en faisant le son un peu plus 2024, avec des effets un peu plus modernes », souligne le Suisse, pour lequel ils ont dit le producteur primé Carlos Fernando López.

Le groupe a été rejoint en 2023 par le baryton américain Steven LaBrie après le décès de l’Espagnol Carlos Marín des suites du covid-19 fin 2021, un nouveau frère loué pour sa voix, son interprétation « avec beaucoup de cœur » et en général, parce que c’est « un homme bon », commente-t-il.

Il Divo donne son caractère à des tubes comme « Perfect » d’Ed Sheeran, qui est le single actuel ; « Crazy » de Gnarls Barkley, qui était le précédent ; « Aujourd’hui, je te veux » de Miguel Gallardo ; ou le révolutionnaire « Despacito » de Luis Fonsi, Daddy Yankee et Justin Bieber.

À cette liste s’ajoutent «Always on my mind» de Brenda Lee et Elvis Presley, en anglais et italien, et «I have Nothing» de Whitney Houston, en espagnol, ainsi qu’une composition originale intitulée «Despertar sin ti».

« Nous vivons la musique dans l’instant »

À partir du 30 avril, ils entameront une tournée mondiale de l’album depuis l’Amérique latine, où ils ont leurs fans les plus « bruyants » et « passionnés », en commençant par cinq concerts au Mexique et en passant par le Salvador, le Guatemala, le Honduras et le Brésil, qui servira de thermomètre pour connaître « l’impact » du nouvel album.

« Il y a toujours beaucoup de monde pour ceux qui voient un concert d’Il Divo pour la première fois, et cela me semble très positif après 20 ans de métier : il y a de nouvelles personnes qui s’intéressent à ce que nous faisons », déclare Bühler. .

Puis, le 6 juillet et jusqu’au début août, Il Divo se produira à travers les États-Unis avec une vingtaine de dates, et l’idée est de continuer dans le monde entier, y compris en Europe, en septembre et octobre, puis plus tard en Australie, en Asie et en Afrique. Régions.

Et cette connexion avec le public est l’un des moteurs qui animent le groupe, qui a beaucoup appris tout au long de sa carrière : « Il y a toujours quelque chose qui ne se passe pas comme on l’imaginait et il faut s’adapter, être fort, se battre. « … mais sachez que la récompense que vous donne votre travail est très belle », dit le dirigeant.

« Pouvoir encore être sur scène, chanter, échanger ces émotions avec un public qui les reçoit et les apprécie… C’est merveilleux. Nous vivons la musique que nous chantons à ce moment-là (…) toute la salle se réunit dans le même esprit, dans la même ambiance, et c’est une sensation très intense », exprime-t-il.

En ce sens, le groupe, qui chante principalement en espagnol, italien et anglais, assure que l’émotion est capable de franchir les barrières linguistiques : « C’est ce que nous voulons transmettre et cela peut se faire sans comprendre chaque mot, nous en avons la preuve. fonctionne parfaitement depuis 20 ans », ajoute-t-il.