Le Venezuela

Ils créent un médiateur spécial pour les personnes de diversité sexuelle

Par la résolution 42.007, publiée au Journal Officiel du 13 novembre de cette année, le Médiateur Délégué Spécial avec une Compétence au Niveau National pour la Protection des Personnes de Sexodiversité a été créé, attaché à la Direction des Questions d'Attention Spéciale, de le Bureau du Médiateur, qui sera en charge d'un défenseur délégué spécial ou d'un défenseur délégué spécial.

Pour célébrer cette réalisation, le Médiateur Alfredo Ruiz a invité les mouvements LGBTI à annoncer la création de ce Médiateur spécial, réclamé, depuis deux années consécutives par ces groupes, et qui se concrétise aujourd'hui une fois publié au Journal Officiel.

«C'est une journée que le Bureau du Médiateur souhaite célébrer comme une grande réussite, fondamentalement pour les mouvements sexodivers, et pour toutes les personnes qui travaillent pour la défense de cette population. Grâce aux efforts de chacun et de tous, des agents du Bureau du Médiateur, aujourd'hui, cette réalisation dans le domaine des droits de l'homme a été réalisée ».

Le plus haut représentant a expliqué que ce bureau du médiateur spécial en matière de diversité sexuelle sera régi par quatre processus importants pour son développement. En premier lieu, une coordination sera effectuée avec tous les médiateurs délégués sur tout le territoire national, afin d'établir des lignes directrices sur la manière dont les soins et la formation académique devraient être pour prévenir la discrimination à l'égard des personnes de diversité sexuelle.

Deuxièmement, il y aura l'aspect formateur pour combattre toute cette culture de discrimination, d'exclusion et de violence qui a été vécue et continue d'être vécue motivée par le fait qu'une culture du patriarcat et du machisme prévaut toujours, cet aspect sera sous la coordination de la Direction générale de Promotion et divulgation des droits de l'homme du bureau du médiateur.

Le troisième défi est de générer des mécanismes de formation interne pour les fonctionnaires qui seront en charge de la prise en charge et de l'accompagnement de cette population.

Les groupes sexodiverses bénéficieront également du soutien de la Direction générale des services juridiques pour tout ce qui concerne l'orientation dans le domaine juridique, et de la Direction générale des services aux citoyens pour recevoir les plaintes et accompagner les personnes qui en ont besoin.

Pour le Défenseur, le quatrième et dernier aspect fondamental est la contribution de tous les mouvements sexuellement diversifiés, et de toutes ces organisations sociales qui soutiennent ces personnes pour mener un travail coordonné qui sauvegarde les droits humains de ces personnes.

Lors de la clôture de l'activité, les mouvements sociaux des groupes LGBTI se sont félicités de la création de ce bureau du médiateur spécial et ont annoncé qu'ils travailleraient main dans la main avec le bureau du médiateur dans la lutte pour leurs droits humains.

Fin / Médiateur de presse

Vous pourriez également aimer...