Le Venezuela

Ils présentent des propositions pour la loi du Parlement communal à Caracas

La première vice-présidente de la Commission permanente pour le développement des communes, la députée Blanca Eekhout a indiqué que ce samedi un ensemble de propositions ont été reçues des membres de la communauté des paroisses de La Pastora, Altagracia, Sucre, San Juan et Catedral, qui seront incorporées dans le rapport de la deuxième discussion du Projet de Loi Organique du Parlement Communal National.

Dans une activité menée dans la paroisse 23 de Enero de Caracas, Eekhout a affirmé que les contributions sont le produit du débat généré dans le cadre de la consultation publique nationale, un processus de participation populaire qui a commencé le 30 août.

Eekhout a déclaré que les députés ont travaillé de manière coordonnée et conjointe avec les parlementaires des communes dans le débat et la systématisation des observations.

Ensuite, il a précisé qu’en parallèle, à travers les différentes plateformes virtuelles, des rencontres numériques sont organisées avec les mouvements sociaux du Congrès du bicentenaire des peuples, ainsi qu’avec un groupe d’universitaires et de chercheurs possédant une vaste expérience, comme Iraida Vargas , Luis Brito, Mario Sanoja et les membres du chapitre vénézuélien du Réseau des intellectuels pour la défense de l’humanité, pour entendre leurs propositions et contributions.

La parlementaire Blanca Eekhout a réitéré que la consultation se déroule au niveau national, permettant à l’ensemble du Pouvoir Populaire d’être activé dans les débats et de partager leurs expériences extraordinaires dans leur rôle de législateur et de parlementaire.

Il a rappelé que la Loi Organique du Parlement Communal sera un outil fondamental pour la démocratie participative et protagoniste, ainsi qu’un espoir pour l’humanité, car seul le peuple sauve le peuple.

D’autre part, la première vice-présidente de la Commission permanente du pouvoir populaire et de la communication de l’AN, la députée Tania Díaz, qui était également présente à la réunion du 23 janvier, a remercié les paroisses de Caracas et le Parlement national communal pour l’invitation à la remise formelle du résultat de la consultation publique.

Il a souligné la qualité du débat des législateurs qui ont présenté des propositions très réussies alignées sur les recommandations laissées par le commandant Hugo Chávez dans le discours historique du coup de Timon où il a confié au président Nicolás Maduro la défense des communes comme si elles étaient sa vie.

Díaz a souligné qu’avec des lois comme celle-ci, le gouvernement populaire sera déployé dans toutes les parties du territoire pour devenir une sorte de toile d’araignée révolutionnaire au profit du peuple.

Pour conclure, il a invité les membres de la communauté à impliquer d’autres secteurs dans le débat qui découle d’un pouvoir réel, car avec le chemin du peuple légiférant la Révolution bolivarienne n’a ni retour ni retour en arrière.

Vous pourriez également aimer...