Le Venezuela

Ils réhabilite la place de la Résistance indigène à Maracaibo

Le bureau du maire bolivarien de Maracaibo a réalisé la récupération et la réhabilitation complète de la Plaza de la Resistencia Indígena, ajoutant à plus de 40 espaces publics récupérés pour le plaisir et les loisirs des familles de la paroisse de Chiquinquirá.

« Nous installons le bien, la paix et la lumière, après avoir apprécié la place illuminée et bordée d’arbres et avec sa fontaine active, cet espace est un échantillon de l’avenir resplendissant de la ville », a déclaré le maire de Maracaibo, Willy Casanova, a exprimé :

Casanova a souligné que la mairie continue de travailler à la récupération d’espaces publics plus agréables et sûrs, afin de sortir enfin Maracaibo du chaos et de l’anarchie.

Il a annoncé que la livraison de la place Afrovenezolanidad est prévue, dans la paroisse Francisco Eugenio Bustamante, et qu’ils travaillent sur les places Las Madres, Primero de Mayo et Reina Guillermina, des espaces gratuits pour le plaisir de la famille.

Le directeur du Service décentralisé des places et des parcs (Sedepar), Mariell Benítez, a expliqué que la place de la Résistance indigène était connue sous le nom de Plaza de los Cachos, en raison de la sculpture emblématique de huit mètres appelée Monument à la course, réalisée par l’Italien sculpteur Cayetano Parisi en 1953 en l’honneur du poète Andrés Eloy Blanco pour le 50e anniversaire de sa protestation Canto a España.

Benítez a expliqué que le Sedepar a installé 16 poteaux électriques, avec 64 lampes de 150 watts ; réparé les bancs, les jardinières, les trottoirs et les bordures; il a réhabilité la sculpture et a conçu une peinture murale faisant allusion aux peuples autochtones.

Il a indiqué que de la peinture a été appliquée sur toutes les zones, que la fontaine a été réparée et que les pompes ont été installées pour le système d’irrigation qui préservera la vie des plus de 500 plantes ornementales plantées, telles que des gouttes d’or, des gaufrettes et des vignes de laurier.

Il a souligné que le Sedepar a également installé deux placeros, qui seront responsables de l’entretien complet de l’espace, du nettoyage quotidien et de l’entretien du système d’irrigation des plantes, afin que la communauté puisse profiter de l’espace récupéré tout au long du temps.

Pour sa part, la conseillère indigène, Arly González, a réitéré que la Plaza de la Resistencia Indígena est une justification et une reconnaissance pour les peuples indigènes, leur lutte historique et une contribution à la décolonisation de la municipalité.

Vous pourriez également aimer...