Le Venezuela

Inti délivrera les titres agricoles dans les bureaux régionaux de chaque état

Le président de l’Institut national du foncier (Inti), David Hernández, a annoncé que les instruments agraires ne seront plus livrés à Caracas mais dans les bureaux régionaux et le siège territorial de l’organisation.

« A Caracas, plus aucun titre ne sera attribué, les gestionnaires sont finis », a souligné le responsable portugais, lors d’un acte dans lequel il a délivré 30 titres avec lesquels plus de 666 hectares ont été attribués à des agriculteurs de Guanare, Ospino et Guanarito.

Il a demandé un maximum de soutien aux techniciens Inti dans les régions, à la direction paysanne, aux porte-parole territoriaux, aux organisations populaires et même au Parti socialiste uni du Venezuela (Psuv) pour garantir que les bénéficiaires reçoivent l’instrument agraire entre leurs mains.

Hernández a également précisé que: « la livraison d’instruments agricoles est très personnelle » et a déclaré que seules des exceptions seront faites et qu’ils seront livrés à des tiers dans les cas où l’impossibilité pour le paysan ou le producteur de les retirer par ses propres moyens est éprouvé.

Terre productive

Le chef de l’Inti a assuré que la plupart des terres récupérées et remises au peuple pendant la Révolution sont productives, et il a également admis qu' »il y a beaucoup (des paysans) qui ont subi les assauts de la guerre économique et ils ne sont pas productifs à 100 %. . »

Il a indiqué que depuis l’application de la loi foncière, quelque 10 millions 200 mille hectares ont été attribués qui, avec l’appui technique de l’Inti, « sont au service de la population et de la production ».

Vous pourriez également aimer...