Le Brésil

Journal, la corruption c’est comme une assiette de boulangerie

Journal, penseront-ils que j’ai quelque chose à voir avec Arilton et Gilmar ?

Qu’il sera?

Juste parce qu’il y a un enregistrement de Milton disant que je lui ai dit de répondre aux exigences de Gilmar ?

Juste parce que les pasteurs Arilton et Gilmar contrôlent une partie du budget du FNDE et ne sont même pas des employés du MEC ?

Juste parce qu’ils ont découvert qu’au cours de la première année de mon mandat, Arilton l’avait fait venir ici au Palais du Planalto plus de vingt fois ?

Juste parce que j’ai mis l’ancien chef d’état-major de Ciro Nogueira, le roi de Centrão, à la tête du FNDE ?

Simplement parce que la répartition des engagements du FNDE sans critère technique a explosé dans mon gouvernement ? Tout simplement parce qu’en 2018, l’année dernière de Temer, c’était 65 millions de reais. Mais avec moi, en 2019, il a bondi à 84 millions de R$. En 2020, il est passé à 224 millions de reais. Et en 2021, il a atteint 441 millions de reais.

Non, ça ne veut pas dire que j’ai quoi que ce soit à voir avec cette affaire, hey !

Écoute, Diário, il y a eu bien pire dans mon gouvernement. Il y a eu le budget secret, le pot-de-vin de Covaxin, les cent ans de secret dans pas mal de choses, le tracteur, les bûcherons de Salles, les changements de direction du PF, le manoir de Flavinho, Wal do Açaí, etc…

Le secret est de ne pas prêter attention aux accusations, car l’une enterrera l’autre.

La corruption est comme une assiette de boulangerie : une merde nettoie l’autre. a parlé?

Sur Facebook : @DiariodoBolso


Toréador

Vous pourriez également aimer...